Un Swissroll RSS

Webmix

Commentaire de l'actualité (gaie ou non!) sur terre, au ciel, à gauche, à droite, de Genève, de Londres ou d'ailleurs
News and views (gay or not!) on earth, in heaven, left or right, from Geneva, London or elsewhere

Pour les fans de

Avis aux fans qu’il faut bien tenter de consoler: François Brutsch est vacances jusqu’au 13 septembre. On dévoilera même un pan de sa vie privée en disant qu’il s’adonne aux joies des randonnées en Toscane.

Pendant ce temps, Catherine Nivez fait un coming out: après avoir parlé blogs tous les matins qu’Europe 1 fait, elle ose un passage à  l’acte et rejoint son compagnon Pierre Chappaz[1] sur Kelblog. Elle continuera ses chroniques à  la radio, mais à  un rythme hebdomadaire, le dimanche matin et soir.

Restons avec les grandes pointures, voire les toutes grandes: Mark Steyn cite dans un article qui devient un article fleuve – et c’est tant mieux – des textes qu’il avait commis au sujet de Lady Diana, dont un a paru dans un ouvrage consacré aux personnagers qui ont façonné le XXème siècle. Pas besoin de s’intéresser à  la famille royale ou aux people pour trouver de quoi nourrir la réflexion en profondeur. Un exemple:

Diana was the queen of hearts, her mother-in-law is a Queen with no heart; Diana was a warm mother, Charles is a cold father. Were they? Who really knows?

Once upon a time, we were more mature: we knew enough to know we didn’t know the Royal Family. You don’t have to go back a century, just to that long-ago day before yesterday before Lady Diana came along. In the years immediately after the Queen’s Silver Jubilee in 1977, the Royal Family were more popular than ever – and no one knew a thing about them.

Epoque où l’agnosticisme allait de soi, où les foules comme les médias était kantiens sans le savoir, puisqu’ils savaient qu’ils ne savaient rien sur la chose en soi…

Notes

[1] Co-fondateur de Kelkoo, ancien directeur de Yakoo Europe, actuellement président du nouveau moteur de recherche d’informations de Wikio

2 commentaires

  1. Satanas
    3 septembre 2007

    Une fois de plus, le microcosme homosexuel se pâme devant cette dinde de Diana. Eh les gars vous m’expliquez ? C’est quoi le truc ? le brushing ? La robe à  fleur, c’est quoi cet amour du kitsch dégoulinant ?

  2. 4 septembre 2007

    @ Satanas: Courage! Tu seras sûrement capable un jour d’envoyer un commentaire qui sera publiable, car il se réfèrera vraiment au contenu d’un billet. Pour accélérer le processus:

    ”Le troll par tout prince, princesse ou reine qui le drague
    Embrasser se laissera;
    Et en commentateur de blog – sans blague!
    Il se transformera.”

Les commentaires sont fermés