Un Swissroll RSS

Webmix

Commentaire de l'actualité (gaie ou non!) sur terre, au ciel, à gauche, à droite, de Genève, de Londres ou d'ailleurs
News and views (gay or not!) on earth, in heaven, left or right, from Geneva, London or elsewhere

Revue de presse: Finkielkraut, Sentamu, Wolfowitz et les crimes communistes

Les blogs, c’est aussi simplement une autre manière de lire les journaux: en suivant ou en donnant des liens… En voici donc quatre:

  • Elisabeth de Fontenay (Le Monde des livres du 3 février) revient, deux mois après, sur le lynchage médiatique dont a été l’objet Alain Finkielkraut (voir ce billet). Malheureusement déjà  en accès payant uniquement, à  moins de disposer de l’abonnement à  l’édition électronique!
  • Un portrait de Mgr John Sentamu, archevêque d’York (dans l’Eglise anglicane, où il a le titre de primat d’Angleterre) publié dans Le Monde (03.02): juriste, juge à  la Cour suprême d’Ouganda, il se réfugie en Grande-Bretagne en 1974 et est ordonné prêtre en 1979…
  • Un entretien de Charles Moore (ancien réd-en-chef du Daily Telegraph, futur biographe de Margaret Thatcher) avec Paul Wolfowitz, ancien No 2 du département d’Etat américain et actuel président de la Banque mondiale (Daily Telegraph du 3 février): la victoire du Hamas, l’Irak, l’Afrique…
  • J’avais omis de saluer comme il convenait la résolution du Conseil de l’Europe sur la reconnaissance des crimes du communisme, cette tribune publiée dans Le Monde (03.02 aussi!) par Jean-Louis Margolin et Nicolas Werth m’en donne l’occasion. Leur conclusion (alimentée par des maladresses dans l’exposé des motifs et non dans la résolution elle-même), “la nécessaire critique du communisme est trop importante pour être laissée à  des anticommunistes un peu trop professionnels” souligne douloureusement cette autre observation: “Il aurait été bon pour [certains partis communistes et certaines personnalités de la gauche non communiste européenne qui ont combattu la résolution] de montrer qu’ils étaient partie prenante de cette condamnation de régimes faillis, responsables du discrédit apporté dans de nombreux milieux à  l’idée communiste elle-même”.