Un Swissroll RSS

Webmix

Commentaire de l'actualité (gaie ou non!) sur terre, au ciel, à gauche, à droite, de Genève, de Londres ou d'ailleurs
News and views (gay or not!) on earth, in heaven, left or right, from Geneva, London or elsewhere

Havel, l’Union européenne et Castro

Dans sa chronique au Figaro, Vaclav Havel s’indigne à  la perspective que l’U.E. s’engage envers Fidel Castro à  n’inviter que des hôtes agréés par lui dans les réceptions diplomatiques. Havel se rappelle que pendant la Guerre froide les diplomates occidentaux en poste à  Prague avaient établi des liens avec tous les acteurs de la vie culturelle et avec les dissidents comme lui, Havel. Parfois, ils les invitaient avant une réception, et c’étaient les officiels qui s’en allaient en les voyant. Ou qui restaient.

Pour Havel, l’U.E. “danse, aujourd’hui, au son de la musique de Fidel.” Et cela, sous les injonctions de Zapatero (les chefs de la diplomatie de l’U.E. doivent prendre position le 31 janvier). Et Havel de craindre qu’à  l’avenir, ce soit la Chine, Poutine ou les pires dictateurs africains qui donnent le ton – bien sûr seulement quand l’U.E. a quelque chose à  vendre.

A propos de Zapatero, si j’avais dû voter, cela aurait été le même dilemme que pour Bush, mais à  rebours. Décidément, la défense des valeurs de la démocratie et de la liberté, la défense concrète des pays où elles existent, l’avancement des droits des gais – ne coïncident pas forcément…