Un Swissroll RSS

Webmix

Commentaire de l'actualité (gaie ou non!) sur terre, au ciel, à gauche, à droite, de Genève, de Londres ou d'ailleurs
News and views (gay or not!) on earth, in heaven, left or right, from Geneva, London or elsewhere

Mnouchkine / Sarko: après le clash, l’ego mange son chapeau

Ainsi donc Ariane Mnouchkine refuse la chaire de création artistique pour l’année 2007-2008 au Collège de France, où elle a été élue le 26 novembre 2006 par l’assemblée des professeurs du Collège, parce que le décret de nomination est signé du président de la République. Ou, plus précisément, parce qu’un tâcheron de liberation.fr qui n’a pas plus de culture politique que la grande metteuse en scène a cru bon d’écrire: “Ariane Mnouchkine nommée au Collège de France par Nicolas Sarkozy”.

Intolérable affront pour celle qui ne veut pas passer pour la collaboratrice de Sarko (et l’on soupçonne qu’il y a autant de rébellion devant la suggestion d’un lien de subordination[1] que de référence à  la Résistance: la gauche Brétécher a encore quelque chose à  apprendre aux sociaux-démocrates voire -libéraux!). Triomphe du people, il n’y a plus de fonction présidentielle, distincte de celui qui l’occupe, non seulement pour Nicolas mais aussi pour ses adversaires: on ne prête qu’aux riches. Et Mnouchkine en vient à  confondre sa piteuse incompréhension d’un mécanisme administratif avec la captation par Sarko de la libération des infirmières bulgares!

COMPLEMENT DE 19H: Ariane Mnouchkine revient sur sa décision. Contrairement aux narcissiques refus de médailles que quelques intellectuels ou artistes croient devoir signifier occasionnellement au gouvernement britannique ou à  la souveraine, y aurait-il un salaire non négligeable attaché à  cette chaire dont on nous dit qu’elle est “à  plein temps”?

Trackback manuel: c’est un plaisir de lire ce que cette Affaire a inspiré à  Jules de Diner’s room et à  ses visiteurs.

Notes

[1] Doublé d’un évident mépris pour le suffrage universel, comme de juste… Signé Chirac, par contre, ça n’aurait gêné personne.

3 commentaires

  1. 27 juillet 2007

    Par contre, au milieu du fatras (cette fatigante et même assez indécente obsession de la “collaboration” effectivement) une phrase touchant assez juste je trouve : “Il faut que Nicolas Sarkozy arrête de faire croire que c’est lui qui met l’eau dans les robinets…”

  2. 27 juillet 2007

    Tout est dit mais j’aime beaucoup la pointe finale dans la petite note!

  3. 27 juillet 2007

    @ Aymeric: mais en l’occurrence c’est elle qui lui prête ce travers! La désignation a eu lieu en novembre 2006, mais tant que le président n’a pas trouvé le temps de signer tout ce que l’on a glissé dans son parapheur (comme dit Chirac, qui devait être suroccupé jusqu’en mai), la nomination n’est pas valide. Par ailleurs la phrase de Mnouchkine rappelle surtout l’humour du 10 mai 1981 (dont on n’est jamais sûr qu’il ne révèle pas malgré tout quelque chose de l’inconscient de gauche): “Mitterrand, du soleil!”

Les commentaires sont fermés