Un Swissroll RSS

Webmix

Commentaire de l'actualité (gaie ou non!) sur terre, au ciel, à gauche, à droite, de Genève, de Londres ou d'ailleurs
News and views (gay or not!) on earth, in heaven, left or right, from Geneva, London or elsewhere

Une conférence sur Job.

Une conférence sur Job. 

Modeste écho évangélique de mon cru à une conférence donnée par A.-C. Sabas, psychothérapeute d’origine jungienne, sur Job dont on peut télécharger le PDF sur http://journeesdupardon.fr/blogue/la-conference-da-c-sabas.html

Merci pour cette méditation qui entre en résonance avec d’autres sur le thème du sens qu’on peut donner à la Vie face à l’absurde et à l’impuissance devant le mal (subi ou commis) et la culpabilité qui s’en suit.

J’aime beaucoup l’humour de l’extrait ci-dessous qu’on pourrait interpréter comme allant déjà un peu dans ce sens:

“Un jour, Dieu frime un peu: il est fier de montrer à Satan à quel point son serviteur, Job, le craint et obéit à ses lois. Au cours de nos épreuves, nous verrons souvent qu’il nous faut apprendre l’humilité. Si je peux me permettre, visiblement, le Dieu de l’Ancien Testament, dépeint comme tout-puissant et redoutable, doit l’apprendre aussi! Car Satan vient le narguer…”

Sauf qu’en l’homme Jésus, c’est le Tout-Puissant qui prend le rôle du serviteur souffrant injustement, nous permettant de changer notre regard sur Lui et cette notion de Toute-Puissance – et pas seulement sur nous – ce qui peut aussi représenter un surcroît d’espoir en une force de changement pour nous.

Demeure la notion terrible de la Toute-puissance de Dieu qui reçoit un autre éclairage, subversif, dans l’évangile de l’Incarnation et de la Croix. Le scandale n’est alors plus celui qu’on croit.