Un Swissroll RSS

Webmix

Commentaire de l'actualité (gaie ou non!) sur terre, au ciel, à gauche, à droite, de Genève, de Londres ou d'ailleurs
News and views (gay or not!) on earth, in heaven, left or right, from Geneva, London or elsewhere

Social JPG

Une conférence sur Job. 

Modeste écho évangélique de mon cru à une conférence donnée par A.-C. Sabas, psychothérapeute d’origine jungienne, sur Job dont on peut télécharger le PDF sur http://journeesdupardon.fr/blogue/la-conference-da-c-sabas.html

Merci pour cette méditation qui entre en résonance avec d’autres sur le thème du sens qu’on peut donner à la Vie face à l’absurde et à l’impuissance devant le mal (subi ou commis) et la culpabilité qui s’en suit.

J’aime beaucoup l’humour de l’extrait ci-dessous qu’on pourrait interpréter comme allant déjà un peu dans ce sens:

“Un jour, Dieu frime un peu: il est fier de montrer à Satan à quel point son serviteur, Job, le craint et obéit à ses lois. Au cours de nos épreuves, nous verrons souvent qu’il nous faut apprendre l’humilité. Si je peux me permettre, visiblement, le Dieu de l’Ancien Testament, dépeint comme tout-puissant et redoutable, doit l’apprendre aussi! Car Satan vient le narguer…”

Sauf qu’en l’homme Jésus, c’est le Tout-Puissant qui prend le rôle du serviteur souffrant injustement, nous permettant de changer notre regard sur Lui et cette notion de Toute-Puissance – et pas seulement sur nous – ce qui peut aussi représenter un surcroît d’espoir en une force de changement pour nous.

Demeure la notion terrible de la Toute-puissance de Dieu qui reçoit un autre éclairage, subversif, dans l’évangile de l’Incarnation et de la Croix. Le scandale n’est alors plus celui qu’on croit.

 
*Modeste écho évangélique de mon cru à une conférence donnée par A.-C. Sabas, psychothérapeute d'origine jungienne, sur Job dont on peut télécharger le PDF sur http://journeesdupardon.fr/blogue/la-conference-da-c-sabas.html *

Merci pour cette méditation qui entre en résonance avec d'autres sur le thème du sens qu'on peut donner à la Vie face à l'absurde et à l'impuissance devant le mal (subi ou commis) et la culpabilité qui s'en suit.

J'aime beaucoup l'humour de l'extrait ci-dessous qu'on pourrait interpréter comme allant déjà un peu dans ce sens:

"Un jour, Dieu frime un peu : il est fier de montrer à Satan à quel point son serviteur, Job, le craint et obéit à ses lois. Au cours de nos épreuves, nous verrons souvent qu’il nous faut apprendre
l’humilité. Si je peux me permettre, visiblement, le Dieu de l’Ancien Testament, dépeint comme tout-puissant et redoutable, doit l’apprendre aussi ! Car Satan vient le narguer…"

Sauf qu'en l'homme Jésus, c'est le Tout-Puissant qui prend le rôle du serviteur souffrant injustement, nous permettant de changer notre regard sur Lui et cette notion de Toute-Puissance – et pas seulement sur nous – ce qui peut aussi représenter un surcroît d'espoir en une force de changement pour nous.

Demeure la notion terrible de la Toute-puissance de Dieu qui reçoit un autre éclairage, subversif, dans l'évangile de l'Incarnation et de la Croix. Le scandale n'est alors plus celui qu'on croit.

Réflexions du Carrefour de Chrétiens Inclusifs CCI.

Mouvement francophone dont fait partie le groupe C+H/Chrétien-ne-s ET Homosexuel-le-s cplus.ch.

Réflexions à l’occasion de ce «fameux» Synode sur la famille qui a eu lieu à Rome ces jours derniers…

attached image

Quand les textes sont aliénés et aliénants, ils faut les libérer.

Pour un Front de libération des textes religieux!

attached image

Bible et homosexualité: qu’en est-il?

Magnifique travail d’un jeune croyant (1 an et demi d’étude personnelle, 64 pages)

Eric MOREL montre que l’homophobie fondamentaliste ne trouve aucune légitimité dans les textes bibliques quand on les lit avec un minimum d’honnêteté intellectuelle. Une réponse pleine d’authenticité et d’originalité (mais aussi de classicisme), fondée, argumentée et documentée.

Disponible sous le lien: http://cplush.ch/page33.php
(Site Chrétiens + Homosexuels: http://www.cplush.ch/)

Un extrait de la conclusion:

“De même que la libération des Noirs ne s’est pas faite contre les Blancs mais contre les racistes, de même que l’émancipation des Juifs ne s’est pas faite contre les chrétiens mais contre les antisémites, de même que l’émancipation des femmes ne se fait pas contre les hommes mais contre les machistes, l’émancipation des homosexuels ne se fait pas contre les hétérosexuels mais contre les homophobes.”

attached image

View full size (678×960)

Les guérisseurs de gays abusent aussi de la bonne foi de nos autorités.

On savait que les dirigeants des Eglises extrêmement évangéliques sont particulièrement obsédés par le sexe comme bien de leurs prédécesseurs dans la foi – quelles que soient les confessions. Ce qui est redoutable, c’est qu’ils sont passés maîtres pour exploiter  un bon filon: le désir de conformité.

Cadeaux fiscaux aux «guérisseurs» de gays

attached image

La décroissance: une illusion…

… à moins de renoncer aux valeurs démocratiques et à une plus grande accessibilité au bien-être minimal (sécuritaire alimentaire, santé, éducation).

Changement climatique : La décroissance, une illusion | Jet d’encre

attached image

Charité chrétienne ou non.

Voici un article où l’auteure évoque les hate mail qu’elle reçoit des chrétiens et dont je retiens:

Interestingly, the only other people I have gotten hate mail from are atheists. Atheist hate mail is usually of a more intellectual persuasion, and they have never been violent, but they are extremely contemptuous, insulting, and condescending. I once wrote about a barrage of hate mail I got from atheists and received dozens of apologies from other atheists. I have never gotten any personal hate mail from a Jew, a Muslim, a Hindu, a Buddhist, a pagan, an agnostic, or a humanist.

Cet article me permet de rebondir sur une chronique qui titre: The sad business of trying to disprove God http://goo.gl/QVCu6R

When it Comes to Hateful Internet Speech, Christians Are the Worst – OnFaith

attached image

Francois Brutsch
originally shared:

Histoire: Juifs et Russes à Genève.

A Genève, sur les traces du premier ghetto juif d’Europe

attached image

Hypocrisie anti-anti-anti-homophobe

Typiquement le genre de nuance et de distinction des problématiques à respecter et, le cas échéant, à saluer, quand il est question d'outing.