Un Swissroll RSS

Webmix

Commentaire de l'actualité (gaie ou non!) sur terre, au ciel, à gauche, à droite, de Genève, de Londres ou d'ailleurs
News and views (gay or not!) on earth, in heaven, left or right, from Geneva, London or elsewhere

Rattrapage de l’actualité

Je voulais d’abord appeler ce billet Vers la guerre civile?, mais c’est inutilement accrocheur. Toujours un peu en apnée pour cause de surcharge, mais j’ai quand même enfin pu à  nouveau m’intéresser à  l’actualité, et en particulier à  l’affaire de l’opération policière en cours à  Birmingham (sur laquelle, eh oui, je vous renvoie au surplus à  Ludo).

En Irak, la lutte armée contre le gouvernement démocratiquement élu et ses alliés de la coalition internationale tente, à  coup d’attentats dirigés tantôt contre des chiites, tantôt contre des sunnites, de faire évoluer un conflit politique vers une guerre civile. L’opération dAgit-Porn dont il est question ici (selon l’heureuse expression utilisée pour qualifier la vidéo de torture et d’exécution qu’il s’agissait de réaliser — au nom de l’islamisme — d’un militaire britannique de confession musulmane retour d’Afghanistan[1])[2] ne doit pas être prise à  la légère: elle a le potentiel de dresser des citoyens les uns contre les autres en fonction de clivages que l’on espérait révolus.

  • Crainte légitime décourageant les Britanniques musulmans de s’engager dans l’armée, ce qui les range d’une certaine façon en dehors de la société et, corrélativement, nuit à  la représentativité de l’armée.
  • Attitude de déni de la population musulmane qui se croit victimisée par la police(!)
  • Réaction d’intolérance née de la peur parmi les non-musulmans (dont on peut parfois lire des échos inquiétants dans les commentaires laissés par des lecteurs de Ludo, entre bouc-émissaire et tête dans le sable, cauchemar de pays/continents racialement et religieusement purifiés qui représente la négation absolue de l’universalisme des droits humains[3]), qui peut conduire au pire extrémités.

Après, il n’y a plus qu’à  attendre que la spirale s’accélère. Un moyen d’enrayer ce mécanisme serait que le déni cesse d’avoir cours déjà  dans l’élite intellectuelle et autres “bobos” bien-pensants, pour accepter le sérieux de la situation, sans attendre que Bush ait quitté la Maison-Blanche et qu’il soit encore plus difficile de recoudre le tissu socio-politique démocratique.

Rédaction actualisée le 04.02 à  19h11

Notes

[1] A souligner, le courage d’une des cibles potentielles qui a accepté pendant des mois semaines de jouer les appâts pour permettre à  l’enquête de police de se poursuivre afin d’assurer, sinon le niveau de preuves requis ici pour engager des poursuites et obtenir des condamnations, du moins le démantèlement aussi complet que possible de l’opération: je persiste à  penser, contrairement aux belles âmes, que l’on est ici au moins autant dans une action de défense de type militaire dans laquelle c’est un résultat légitime, et pas uniquement de prévention/répression d’une infraction pénale dans laquelle toute personne qui n’est pas inculpée puis condamnée est forcément, a posteriori, une victime injustement persécutée… Mais c’est une distinction que mes amis droitsdelhommistes ont particulièrement de la peine à  comprendre.

[2] Outre le malencontreux effet multiplicateur que sa révélation peut susciter.

[3] Effet miroir du programme d’Al-Qaida?