Un Swissroll RSS

Webmix

Commentaire de l'actualité (gaie ou non!) sur terre, au ciel, à gauche, à droite, de Genève, de Londres ou d'ailleurs
News and views (gay or not!) on earth, in heaven, left or right, from Geneva, London or elsewhere

Si seulement, à  la longue, Ludovic Monnerat perdait de sa pertinence

(Pré)historiquement parlant, de nombreux blogs se sont développés notamment en rapport avec l’intervention en Irak, pour faire entendre un autre son, voire donner accès à  des informations qui n’étaient pas relayées par le courant unique dominant ou qui étaient biaisées, faussées, manipulées. Dans ce sens, c’est décourageant de lire cet énième billet édifiant, forcément édifiant en même temps qu’effrayant: avec le temps, les médias conventionnels n’ont donc rien lu, n’ont rien appris, ne se sont pas remis en question – à  part qu’ils se sont sentis obligés de parler blogs et de créer leurs propres blogs ? Le seul côté rassurant de la dernière intervention de Ludovic Monnerat, c’est qu’elle permet de se dire qu’on n’était pas complètement à  côté de la plaque, qu’on n’était pas des raéliens en posant que la vérité avait le droit d’être ailleurs, slogan habituellement réservé aux paranos et aux illuminés.

4 commentaires

  1. 23 janvier 2007

    Je suis (très) rarement d’accord avec vous et je n’aime pas (du tout) votre ton, mais, d’habitude, je comprends au moins ce que vous voulez dire. Or, là , les allusions, l’implicite, plus une tonalité de bizarre connivence (“un autre son”; “des informations qui n’étaient pas relayées”; “la vérité avait le droit d’être ailleurs”) ne permettent pas de deviner quelle sont ces éléments qu’on nous cacherait. Et donc, effectivement, ça fait très “théorie du complot”.

  2. 23 janvier 2007

    Certes, les tournures allusives et elliptiques devraient prendre plus de temps au scripteur pour qu’elles ne prennent pas trop de temps (ni la tête) au lecteur. En l’occurrence, le but était d’inciter à  lire Ludovic Monnerat, dont tout aurait été à  reprendre. C’est pourquoi: de chaque mot, de chaque signe de ponctuation, de chaque espace entre les signes était censé émaner un seul message sublime mais minimal: L.L.M. Lisez Ludovic Monnerat!

  3. modeste boulean
    24 janvier 2007

    (…) Vous devriez aller plus souvent lire les propos racistes de ce traîne-sabre de pacotille dont la prose vous émoustille pour réaliser l’inanité de votre pensée. C’est affligeant. c’est pas trop dur d’avoir raison contre tous ?

    â–º Ce commentaire a été édité pour en supprimer une prise à  partie injurieuse de l’auteur du billet. Normalement, il passerait simplement à  la poubelle: c’est notre blog ici, nous sommes ravis d’engager la conversation avec les visiteurs mais seulement si cela demeure dans les limites de la correction et du dialogue. En l’occurrence, l’auteur du commentaire avait au moins donné une adresse mail (qui n’est en aucun cas publiée mais donne évidemment plus de poids à  l’avis exprimé qu’un message complètement anonyme), et sa remarque présente un intérêt plus général qui mérite réponse.

    François

  4. 24 janvier 2007

    @Modeste Boulean:

    On peut se demander qui, de Guillaume et moi qui l’apprécions, ou de vous qui visiblement le détestez, procède à  la lecture la plus attentive des billets de Ludovic Monnerat. Pour ma part je n’assimile pas tout officier supérieur à  un traîne-sabre de pacotille. Quant au racisme supposé de Ludovic (ou de tout militaire, peut-être?), je vous invite plutôt à  lire ici les propos de certains de ses visiteurs et ses réponses (principalement celle du 21 janvier, 16h50) pour voir la différence.

Les commentaires sont fermés