Un Swissroll RSS

Webmix

Commentaire de l'actualité (gaie ou non!) sur terre, au ciel, à gauche, à droite, de Genève, de Londres ou d'ailleurs
News and views (gay or not!) on earth, in heaven, left or right, from Geneva, London or elsewhere

Courage d’un intellectuel engagé (MCR dixit)

Se sermonner en se disant qu’il faut, par devoir d’humanité, essayer de rendre supportable aux lecteurs la disponibilité potentiellement moindre ces jours de François Brutsch, n’amène pas ipso facto l’inspiration. En tout cas, ce n’est pas l’attribution d’un prix de la paix à  Hans Kà¼ng qui régénérera mon enthousiasme (au sens non étymologique du terme). Devinette: à  qui le théologien suisse félicité par la Conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey a-t-il, avec le courage du dissident[1], reproché sa “politique néo-impériale et irrespectueuse fondée sur les intérêts, la puissance et le prestige”? Si si, son esprit libre et indépendant a eu ce courage ultime, proche des martyrs. (Vérification de la réponse ici.)

Notes

[1] Interdit d’enseignement depuis 1979, ce qui lui aura probablement rendu un fier service

3 commentaires

  1. Bashô
    13 décembre 2006

    Tu n’es pas très sympa envers lui 🙂 Il est vrai qu’il s’est construit contre Rome et qu’il est parfois irrationnel dans sa haine envers Jean-Paul II mais de lui je veux juste retenir les très bons livres qu’il a écrit comme Credo.

  2. 13 décembre 2006

    Je me demande juste si les mêmes écrits présentés comme étant le fait d’un théologien protestant auraient joui de la même notoriété.

  3. Erwin schnucker
    15 décembre 2006

    Eh oui mon cher Guillaume, ils sont rares les intellectuels qui osent encore s’insurger contre l’impérialisme américain. Les autres se sont rangés chez les bien-pensants de la doxa neocon en se disant qu’ils pensent raisonnables.

Les commentaires sont fermés