Un Swissroll RSS

Webmix

Commentaire de l'actualité (gaie ou non!) sur terre, au ciel, à gauche, à droite, de Genève, de Londres ou d'ailleurs
News and views (gay or not!) on earth, in heaven, left or right, from Geneva, London or elsewhere

Le 11 septembre expliqué aux jeunes

Mick Hume, le rédacteur en chef de spiked, est tombé sur du matériel d’éducation civique (niveau secondaire) de l’école de son quartier à  Londres et y consacre sa chronique dans The Times. C’est intitulé 9/11: The Main Chance.

Le matériel vise sûrement à  promouvoir la tolérance en dispensant une information neutre: “Les terroristes ont montré qu’en dépit de sa taille et de sa puissance militaire, l’Amérique, pouvait être vaincue par une planification poussée et une foi totale.” On apprend aussi aux élèves qu’une information objective doit reconnaître ses limites: “On ne sait pas si des passagers ont pris le contrôle du vol 93 ou s’il a été abattu par l’armée.” Et il y a un quizz, pour apprendre que la frontière entre les terroristes et combattants de la paix n’est pas toujours facile à  établir. On demande à  l’élève de dire “à  quelle catégorie appartiennent Malcolm X, Nelson Mandela, Mahatma Gandhi, Gerry Adams, Martin Luther King?”. Le meilleur est cet autre quiz qui termine la section “Tolérance et 11.9” en demandant: comment réagirais-tu si ta maman brûlait ton toast ou si son frère prêtait ton DVD favori à  son pote? La leçon sur la résolution des conflits suggère que le conflit israélo-palestinien est comme une dispute familiale portant sur un partage.

De nos jours, on ne pave plus l’enfer de bonnes intentions, on le bétonne avec des autoroutes d’accès. Lire l’article.

Un commentaire

  1. 22 juin 2006

    Extrêmement intéressant ton billet, et très bon mot de conclusion ! Mais à  sa lecture, j’avais véritablement l’impression que ce matériel d’éducation était du pro-Oussama. Pourtant il y a des points assez étonnants, comme le fait qu’il indique que les terroristes peuvent frapper à  tout moment, en visant l’eau par exemple, ou la nourriture. La conclusion de l’article est très bonne je trouve : No doubt this teaching pack was put together by well-intentioned educationists, despite the inaccuracies and omissions. Of course it is not “pro al-Qaeda”. But nor does it appear to be pro anything else. Instead it reflects the wider confusion and incoherence about these issues. We are unsure who we are or what we stand for as a society, and it is nonsense to expect citizenship classes to fill that vacuum. Government commitment to teaching “values” is worthless when we don’t know what those might be.

Les commentaires sont fermés