Un Swissroll RSS

Webmix

Commentaire de l'actualité (gaie ou non!) sur terre, au ciel, à gauche, à droite, de Genève, de Londres ou d'ailleurs
News and views (gay or not!) on earth, in heaven, left or right, from Geneva, London or elsewhere

Mariage gay: au tour du Québec

Le Québec connaissait déjà depuis juillet 2002 une loi sur l’union civile des conjoints de même sexe (adoptée à l’unanimité de l’assemblée nationale).

Eh bien depuis hier c’est le mariage lui-même qui est ouvert aux gays et aux lesbiennes, par décision judiciaire, comme déjà de la même manière dans les provinces de Colombie Britannique et Ontario (cf. aussi l’Etat américain voisin du Massachusetts). Je l’apprends par Padawan, et me réjouis pour Laurent Gloaguen et son lapin…

Détail intéressant: les unions civiles devront préalablement être dissoutes pour que les couples concernés puissent se marier, en attendant une hypothétique abrogation de la loi québecoise. Existe-t-il quelque chose d’équivalent pour les hétéros, ou est-ce pour une fois les couples de même sexe qui sont avantagés: ils auraient le choix entre l’union libre (sans statut juridique), l’union civile ou le mariage…

En début d’après-midi à Londres j’écoutais la reprise d’une émission phare de débat sur les questions d’actualité sur BBC4 [lien audio probablement valable jusqu’à vendredi prochain, 44 min. — je n’ai pas le courage de réécouter pour préciser où se trouvent les 10 minutes consacrées à ce sujet…]; on a assisté à l’union contre nature (je ne résiste pas) de Norman Tebbit, archéo-conservateur homophobe, et Peter Tatchell, activiste gay, pour critiquer le partenariat pour les couples de même sexe qui va entrer en vigueur ici en voulant l’élargir à toutes les formes de “partenariat”: père-fille, frères vivant ensemble, etc. (tous deux ramenaient d’ailleurs l’affaire à une question de déduction fiscale). Du premier, je comprends bien le désir de gommer la visibilité des couples de même sexe pour eux-mêmes, mais de l’autre je ne vois que la frustration du militant pathologique incapable de se trouver du côté de la majorité, de ce “pouvoir” honni…