Un Swissroll RSS

Webmix

Commentaire de l'actualité (gaie ou non!) sur terre, au ciel, à gauche, à droite, de Genève, de Londres ou d'ailleurs
News and views (gay or not!) on earth, in heaven, left or right, from Geneva, London or elsewhere

"Tous des Lynndie England"?

Jean-Marie Colombani n’en finit pas d’expier son cri du coeur au lendemain du 11 septembre 2001: “Nous sommes tous Américains”. Ouvert à la culture anglo-saxonne dans un pays qui la méprise, girondin parmi des jacobins, le directeur du Monde en vient, d’auto-critique en apostasie, à écrire son très curieux édito d’aujourd’hui: “Tous non-Américains?”.

Il ne veut plus rien avoir de commun avec la stratégie américaine en Irak et ailleurs. Mais il se réfère explicitement à l’expression utilisée par Donald Rumsfeld pour dénoncer les exactions d’Abou Ghraib: “ce sont des actes non-américains”, comme on aurait pu dire non-civilisés, non-humains. En se proclamant non-Américain Le Monde veut-il donc exprimer sa solidarité avec les tortionnaires? Car enfin la formule trouve son origine dans le slogan de Mai 68 “Nous sommes tous des Juifs allemands” en réponse à Raymond Marcellin, ministre de l’Intérieur, qui avait ainsi qualifié Daniel Cohn-Bendit.

En réalité Le Monde se contente d’appeler à l’élection de John Kerry, “l’Européen”, en novembre. Je ne sais pas si ça va vraiment porter chance à l’intéressé, mais pour ma part je ricane: ou Bush est réélu ou, si Kerry est élu, les Européens risquent d’être surpris. Car loin d’être un Zapatero américain, il pourrait bien se révéler un Clinton ou un Blair (et non un Dean ou un Carter): mieux articulé sur la forme mais ferme sur le fond. Et après l’avoir porté aux nues il sera difficile de dénoncer en lui l’habituel impérialisme américain et de lui refuser tout soutien.

PS: l’occasion aussi de signaler Le Monde Watch, qui vient combler une lacune de la blogosphère francophone.