Un Swissroll RSS

Webmix

Commentaire de l'actualité (gaie ou non!) sur terre, au ciel, à gauche, à droite, de Genève, de Londres ou d'ailleurs
News and views (gay or not!) on earth, in heaven, left or right, from Geneva, London or elsewhere

Le Parti du thé va-t-il l’emporter?

Et maintenant une minute terminologique pédante. On ne lit pas encore la traduction, mais déjà  l’expression “le Tea Party” dans la presse francophone — et même occasionnellement la presse anglophone! Or il n’y pas de Parti du thé, mais un mouvement contestataire qui a pris pour référence symbolique une manifestation de colons américains contre les taxes prélevées par la métropole et qui est restée dans l’histoire, par euphémisme, comme la Tea Party de Boston: en fait de goûter il s’est agi de jeter à  l’eau la cargaison de thé d’un bateau ancré dans le port.

C’est donc le Tea Party Movement, en français le mouvement de la Tea Party, d’autant qu’il s’agit davantage d’une mouvance activiste autour du Parti républicain que d’une organisation structurée.

3 commentaires

  1. Alex
    19 octobre 2010

    Désolé mais tu n’es visiblement pas lu dans les rédactions de 24heures/TdG…Titre d’un article d’ajourd’hui (pas sur le web) : “Le Tea Party part en campagne contre la «tyrannie» d’Obama”. Et il ne faut pas incriminer celui qui a titré on trouve au moins 3 ou 4 fois l’expression dans l’article du correspondant aux Etats-Unis du journal…Vivement le parti de la surprise!

  2. 19 octobre 2010

    Lol, j’y suis résigné, j’avais prévenu que je laissais parler mon côté vieux c… pour me sortir cette irritation du système! Il est probablement inévitable que l’expression se raccourcisse (même dans les médias anglophones je me rends compte qu’il y a moins de “the Tea Party movement” que “the Tea Party”, au genre indéterminé) — et le correspondant, lui, sait à  quoi ça se réfère…

  3. 19 octobre 2010

    Je me console avec cette accroche brillante en Une de l’édition papier du Monde daté d’aujourd’hui:

    2 novembre Sus à  Washington et aux impôts fédéraux! Les Tea Parties qui secouent la droite pourraient coûter cher à  Barack Obama et aux démocrates.

Les commentaires sont fermés