Un Swissroll RSS

Webmix

Commentaire de l'actualité (gaie ou non!) sur terre, au ciel, à gauche, à droite, de Genève, de Londres ou d'ailleurs
News and views (gay or not!) on earth, in heaven, left or right, from Geneva, London or elsewhere

La nouvelle formule du "Monde"

Non, je n’ai pas de scoop sur les numéros 0… Je suis bien sûr impatient de voir ça, mais ça commence avec une déception. A lire la pub, le quotidien n’en profite pas pour changer son heure de parution et cesser son petit jeu: Le Monde du lundi 7, daté du mardi 8″… Un système qui était compréhensible et astucieux en 1945, quand les journaux étaient acheminés depuis une seule imprimerie vers les points de vente, mais véritablement dépassé en 2005. A Genève ou à  Londres, je peux feuilleter le même Libé ou Figaro que les Français, mais seulement Le Monde de la veille. C’était devenu pire avec l’édition électronique, jusqu’à  ce que je me désabonne du courriel m’annonçant à  l’aube le sommaire du numéro daté du lendemain, avant même que j’aie pu acheter celui paru le jour précédent.

COMPLEMENT DU 07.11 à  11h: Bon, à  voir ici… Cette fois c’est un vrai changement (moins en Une qu’en pages intérieures, semble-t-il)!

COMPLEMENT DU 12.11. à  16h30: Après quelques jours de cette nouvelle formule, il me semble que Le Monde a définitivement rompu avec ses origines. Ce n’est plus un journal pour l’élite (“le quotidien de référence”), une sorte de Journal officiel officieux de la vie diplomatique et politique: ce rôle exhaustif et systématique a été définitivement rendu obsolète par l’Internet qui donne un accès direct aux sources. C’est devenu plus modestement un “quotidien de qualité” généraliste parmi d’autres, avec le même tryptique Information – Distraction – Services, et comme viatique le mot de Kant Hegel: “La lecture des journaux est la prière du matin de l’homme moderne”… Avec tout de même l’ambition d’être meilleur que les autres. Il y perd sa spécificité mais ça peut marcher: moins alternatif que Libé, plus urbain et cosmopolite que Le Figaro, deviendra-t-il le grand quotidien des familles des Français? Toutes proportions gardées, c’est un peu la mue qu’a connu en Suisse francophone le Journal de Genève et Gazette de Lausanne quand il est devenu Le Temps en absorbant Le Nouveau Quotidien. Encore un pas à  franchir: paraître le matin!

COMPLEMENT DU 27.11: Pour une analyse autrement serrée et sévère, voir ici et là  (via Versac). Peut-être dois-je préciser que cette critique n’est pas la mienne, elle relève par trop de la nostalgie, mais je suis heureux d’avoir trouvé un blog qui discute ces questions de typographie et de mise en page qui me passionnent.

2 commentaires

  1. Jé
    13 novembre 2005

    “La lecture des journaux est la prière du matin de l’homme moderne”, ça ne serait pas plutôt du Hegel ?

  2. François Brutsch
    13 novembre 2005

    Oups! Merci, c’est rectifié!

Les commentaires sont fermés