Un Swissroll RSS

Webmix

Commentaire de l'actualité (gaie ou non!) sur terre, au ciel, à gauche, à droite, de Genève, de Londres ou d'ailleurs
News and views (gay or not!) on earth, in heaven, left or right, from Geneva, London or elsewhere

Pat Condell: Jésus était-il gai? + Ma réponse en 14 arguments

La découverte de cette vidéo de Pat Condell (parmi d’autres de cet auteur) m’enchante.

Ce dernier, en effet, un auteur et humoriste britannique, athée militant, hétéro, répond d’une manière stupéfiante de bon sens et qui m’enchante à  ces deux questions:

  1. Comment annoncer à  des parents fondamentalistes qu’on est homo athée
  2. Jésus était-il gai?

En réfléchissant de mon côté à  la deuxième question, voici 14 arguments qui me sont venus à  l’esprit, que je n’ai pas tous trouvés tout seul. Certains sont sérieux, d’autres moins, mais plus d’un devrait sauter aux yeux de toute personne qui se penche sans a priori sur la question:

  1. Il est question d’un disciple que Jésus aimait.
  2. La seule autre fois où il est dit de Jésus qu’il aime quelqu’un c’est à  propos du jeune homme riche dont il (Jésus) aurait bien aimé qu’il le suivît.
  3. Jésus était célibataire, ce qui était quasiment inconcevable à  l’époque, à  moins d’être eunuque
  4. Jésus a justement abordé le thème des eunuques: eunuques de naissance / rendus tels / ou par choix
  5. Jésus s’est entouré d’hommes
  6. Jésus a aussi eu pas mal de de femmes parmi ses disciples, ce qui était une première pour l’époque. Or qui d’autre que des gais ont beaucoup d’amies femmes?
  7. Et qui d’autres que des gais ont une meilleure copine (comme ce fut le cas avec une certaine Marie Madeleine)?
  8. L’évangile de Marc mentionne un jeune homme (sous-entendant que c’était un proche) qui était nu sous sa tunique qu’il a laissée pour s’enfuir lors de l’arrestation de Jésus
  9. Un évangile apocryphe glose sur ce jeune nu
  10. Jésus a redéfini la notion d’impureté dans la Loi (hypocrisie et absence d’amour)
  11. Jésus a transgressé les tabous légalistes de son époque
  12. Jésus a guéri le serviteur d’un officier romain. “Serviteur” est un euphémisme pour “esclave”. Or un officier romain n’en aurait pas fait autant pour un esclave ordinaire. Par contre, on sait qu’à  l’époque, il était admis que des personnes haut placées dans la hiérarchie militaire aient un favori (c’est aussi un euphémisme), qu’on pourrait aussi appeler “mignons”
  13. Jésus a été transfiguré sur une montagne, comme une drag queen sur un char de la street parade (il n’y a quasiment plus de drag queen dans les gay prides)
  14. Last but not least — et je le pense très sérieusement, au-delà  du gag apparent. En descendant sur terre, Dieu a fait son coming-out. En effet, jusque là , il était un dieu caché dans son placard céleste, personne ne l’avait vu, personne ne soupçonnait son existence, sa véritable identité, à  savoir un Dieu d’amour qui aime et accepte les humains sans conditions, etc. Mais, dans la personne de Jésus, il s’est pleinement montré comme il était.

Un commentaire

  1. ami
    10 août 2009

    Bon sang ! Ce type est incroyable ! :-)) Pat Condell for President !!

Les commentaires sont fermés