Un Swissroll RSS

Webmix

Commentaire de l'actualité (gaie ou non!) sur terre, au ciel, à gauche, à droite, de Genève, de Londres ou d'ailleurs
News and views (gay or not!) on earth, in heaven, left or right, from Geneva, London or elsewhere

Bibl’ Blag Blog

Dans le cadre d’une recherche sur le web portant sur les blagues et la religion, je suis tombé sur deux blagues relevant d’idéologies diamétralement opposées. L’une est affreusement misogyne et sexiste (redondance) et relève de l’esprit le plus beauf possible, mais je ne peux résister au charme du détournement de verset biblique qu’elle opère. L’autre est très sympathiquement et gentiment misandrique (donc aussi sexiste). Laquelle préférez-vous?

  • Quand Dieu a-t-il donné une âme aux femmes?

    Aux noces de Cana, lorsque Jésus a dit : “Remplissez-moi ces cruches”.

  • Un beau jour, dans le jardin d’Eden, Eve appelle Dieu: “Seigneur, j’ai un problème!”

    “Et quel est ton problème, Eve?”

    “Seigneur, je sais que c’est toi qui m’a créée et que tu m’as inventé ensuite ce superbe jardin ainsi que les animaux merveilleux qui y résident, y compris ce gros déconneur de serpent… mais je m’ennuie et je crois que je ne suis pas heureuse.”

    “Pourquoi cela, Eve?” répond le Divin.

    “Seigneur, je me sens seule, et j’en ai marre des pommes.”

    “Alors Eve, dans ce cas, j’ai une solution. Je vais créer un homme pour toi.”

    “Qu’est-ce que c’est qu’un ‘homme’, Seigneur?”

    “Cet ‘homme’ sera une créature imparfaite, avec des tendances agressives, un ego énorme et incapable d’empathie ou même d’écoute. En un mot comme en cent, il t’en fera voir des vertes et des pas mûres. Mais par contre, il sera plus grand et plus fort que toi. Ce sera un bon chasseur qui pourvoira à  tes besoins, il saura encore te défendre contre les bêtes sauvages!”

    “Ca a l’air pas mal” dit Eve en fronçant les sourcils avec intérêt.

    “Mais, tu ne pourras l’avoir qu’à  une condition…”

    “Ah bon? Et laquelle Seigneur?”

    “Il faudra lui laisser croire que je l’ai créé le premier.”

COMPLEMENT DE 20H20: J’apprends que, dans une variante, deux phrases supplémentaires terminent la deuxième blague, l’élevant ainsi (à  mes yeux du moins) à  un rang supérieur:

“Ce sera notre petit secret à  nous… Entre femmes, on se comprend, non?”

Un commentaire

  1. 4 mars 2005

    La seconde est plus fine. La première est à  double sens, ça peut être également très sexuel, non ?

Les commentaires sont fermés