Un Swissroll RSS

Webmix

Commentaire de l'actualité (gaie ou non!) sur terre, au ciel, à gauche, à droite, de Genève, de Londres ou d'ailleurs
News and views (gay or not!) on earth, in heaven, left or right, from Geneva, London or elsewhere

‘Petit’ et ‘Sarkozy’ juxtaposés en toutes révérences genevoises

Les Genevois aiment donner l’exemple et des leçons au monde, mais ils ne manquent pas une occasion de prendre leurs références chez leurs “grands” voisins plutôt que du côté de leurs compatriotes. En l’occurrence, l’hebdomadaire gratuit GHI a titré

OUVERTURE POLITIQUE – Genève à  l’heure des petits Sarkozy.

C’était pour rendre compte du fait que les nouveaux conseillers administratifs (c’est-à -dire l’autorité exécutive de la ville) pratiquent l’ouverture en engageant des collaborateurs plus ou moins proches, plus ou moins haut placés, qui sont rattachés à  des partis politiques du camp adverse. En l’occurrence, le journaliste fait le grand écart en faisant état de situations qui ne sont pas forcément comparables. Mais pouvait-on résister à  la tentation de jouer sur le sentiment ambivalent qui structure la psyché genevoise: ce mélange d’admiration-répulsion de la petite république pour la grande voisine. En rappelant par allusion la petite taille d’un président exemplaire par ailleurs dans son ouverture, un journaliste genevois se rassurerait quant à  leur propre taille tout en proclamant des capacités d’ouverture inversement proportionnelles.

Mais l’édito du même numéro de GHI vient démentir de tels soupçons, car il n’est pas dupe des incantations sur l’ouverture. Risquons une hypothèse: peut-être que les Genevois s’attribuent une grande ouverture parce qu’ils voient dans la grande bouche qu’on leur attribue une métaphore de ce cette vertu.