Un Swissroll RSS

Webmix

Commentaire de l'actualité (gaie ou non!) sur terre, au ciel, à gauche, à droite, de Genève, de Londres ou d'ailleurs
News and views (gay or not!) on earth, in heaven, left or right, from Geneva, London or elsewhere

La miction était malheureusement possible

Saviez-vous que Robert Mugabe avait rasé une mosquée? Moi pas, jusqu’à  ce que je tombe sur cet article de Marc Steyn dans The Spectator (gratuit mais il faut s’inscrire). Jusqu’à  présent, je n’ai trouvé qu’une brève mention dans le Washington Post (mention jugée bien tardive par le blog Mugabe makaipa, qui surveille les atrocités gouvernementales au Zimbabwe depuis cette année). On comprendra donc que Marc Steyn se fasse une joie d’ironiser sur la comparaison entre, d’une part, le silence retentissant donné à  cette exaction et, d’autre part, le retentissement donné aux affaires de Coran souillé et autres abominations guantanamantesques.

C’est l’occasion, pour Maître Steyn, de revenir sur ce qui s’est effectivement passé, et de nous instruire, par exemple, sur le processus des plus édifiant qui fait que, à  partir d’un stupide incident involontaire (si j’ose le pléonasme), on aboutit à  une affaire de torture et d’humiliation qui semble dépasser en abjection les tableaux vivants du mauvais théâtre d’Abu Ghraib. Car tout est parti d’un gardien qui s’est soulagé en plein air, et le vent ayant subitement tourné (on saura maintenant qu’Eole est un mauvais plaisantin islamophobe), une gouttelette est arrrivée là  où il ne fallait pas. Au passage, Marc Steyn nous signale qu’aucun détenu n’est mort à  Guantamo, que les détenus en ressortent en meilleur état qu’en y arrivant et il nous rappelle (ou nous apprend, pour ce qui me concerne) qu’il y a trois ans et demi, il écrivait déjà  qu’à  Guantanamo, le personnel médical est plus nombreux que les détenus. Ceci en rapport, bien sûr, avec les vertueuses comparaisons établies par d’aucuns entre ce camp dont le statut légal est, certes, problématique et les goulags.

7 commentaires

  1. 11 juin 2005

    à  propos de la grotesque histoire du gars qui a sepp sur le coran

    Après Sarko, au tour de certains musulmans de faire dans l’idolâtrie ridicule. Après les accusations de maltraitance proférées contre Guantanamo (affectueusement surnomée le chenil par les Guignols), voilà  quelque chose d’autrement plus sérieux ! Un…

  2. fredouil
    12 juin 2005

    ‘tain ca a l’air bien ce camp !!!!

    je suis sur en fait que les pensionnaires ne veulent pas en sortir !!!

    il faudrait peut etre revenir sur terre un peu, c’est un camp de concentration, les prisonniers sont la bas sans aucunes protections legales de base, c’est contre toutes les regles de accords de geneve, et qu’il n’y ai pas de morts contredit pas mal de temoignages.

    cette guerre a ete une saloperie, faite par des salopards et ceux qui la soutienne font parti de ces meme salopards.

    en tout cas je remarque que depuis la guerre mes investissements dans mon fond energy a progresse de 43% pas mal du tout, merci la clique de bush et ses supporters petrolier.

    Avez vous aussi quelques bons investissements pour etre si pro-guerre ?

  3. C’est chouette d’avoir un nouveau lecteur, surtout s’il devient régulier et laisse des commentaires… mais ça peut parfois être embarrassant quand, après une connivence de bon aloi, il se découvre une incompatibilité d’humeur sur un des sujets fondateurs de ce blog dès août 2003 (mais il suffit de regarder les Tranches de choix), pour Guillaume et pour moi, et tente naïvement de faire tomber les écailles des yeux des auteurs tout en les traitant de salopards!

    Une autre source de difficulté, c’est le traitement au second degré. Avec Laurent Gloaguen, nous avions simplement pris acte de notre désaccord, en adultes; mais là  c’était quand même trop, et il en parle sur Embruns, sans même nous envoyer un trackback! Mais, entre mes visites, mon fil Technorati veille…

  4. 13 juin 2005

    Ben c’est vrai que traiter les gens de salopards c’est pas terrible. Mais c’est ça ou vous traiter d’imbéciles. Avec le genre de positions que vous avez, soit vous ne comprenez rien à  rien (option “imbéciles”), soit vous comprenez, et là  on est un poil obligé de s’interroger (option “salopards”).

    Je dis ça, c’est pour que vous ne soyiez pas fâchés après fretouil : vous ne lui laissez pas beaucoup de choix.

  5. bandito
    14 juin 2005

    je ne vois pas trop en quoi le fait que la presse n’ait pas parlé de la mosquée rasée par Mugabe rendrait excusable ce qui se passe à  Guantanamo. Mais c’est vrai que dans votre blog on est dans un monde où une étrange conspiration des medias s’obstine à  nier que tout va bien dans ce que font les américains, à  Guantanamo ou en Irak. God bless America.

  6. 14 juin 2005

    Où as-tu vu que je cherchais à  rendre Guantanamo excusable, ô toi qui lis si bien dans mes pensées? Je ne sais plus si on a affaire à  une déduction ou une induction – dans tous les cas ta conclusion est abusive. Ce sont les deux poids deux mesures en matière d’indignation que je trouve inexcusable.

  7. Guillaume Barry
    20 juin 2005

    Cf. aussi ce [billet|http://www.ludovicmonnerat.com/archives/2005/06/la_chute_damnes_1.html] de Ludovic Monnerat où on apprend qu’Amnesty a demandé à  un ancien du Goulag de dire que Guantanamo était aussi affreux. Argument: même si ce n’est pas vrai, c’est pour la bonne cause… de l’impact médiatique.

Les commentaires sont fermés