Un Swissroll RSS

Webmix

Commentaire de l'actualité (gaie ou non!) sur terre, au ciel, à gauche, à droite, de Genève, de Londres ou d'ailleurs
News and views (gay or not!) on earth, in heaven, left or right, from Geneva, London or elsewhere

La Suisse vote sur les étrangers (les riches et les autres) et sur son or

Affiches votation 30-11-2014Six questions pour trois objets, à Genève

Dimanche de résultats, comme tous les trois mois, qui vient conclure trois semaines de vote par correspondance et des années d’effort pour celles et ceux qui sont à l’origine des questions. Le rituel par excellence de la démocratie suisse, consensuelle sur l’essentiel, proportionnelle dans ses élus mais prête à se diviser passionnément pour des objets précis.

Comme d’habitude, la galerie des affiches de campagne1, et le site officiel de la documentation envoyée au corps électoral et des résultats (disponibles dans l’après-midi).

Votations fédérales

La première question est un clivage gauche / droite assez traditionnel: une initiative populaire socialiste tendant à interdire un régime particulier qui est appliqué par certains cantons pour attirer de riches contribuables étrangers (comme de nombreux sportifs et artistes français, par exemple): un win-win (pour les intéressés comme pour les finances cantonales), au détriment du fisc de leur pays d’origine (c’est l’argument rationnel pour le oui, peu mis en avant) et attisant un sentiment d’inégalité qui, lui, est l’argument passionnel, vraisemblablement sans fondement véritable, confinant pour une certaine classe moyenne supérieure de gauche à la haine des “vrais riches”. S’ajoute à cela une concurrence / jalousie entre les cantons.

La deuxième question est une initiative populaire d’un groupe atypique et hors-partis, émanation de l’écologisme des années 70 (halte à la surpopulation, à l’épuisement des ressources, à la croissance) qui s’intitule Ecologie & Population (Ecopop). Par sa proposition (fixer un plafond de 0,2% à l’augmentation de la population due aux migrations, complété par un appui aux mesures de réduction de la natalité dans le tiers-monde), elle ajoute un reflet vert au brun traditionnel des nombreuses initiatives émanant de la droite de la droite hostiles à l’immigration étrangère. En passant, il sera quand même intéressant de voir quel pourcentage recueillera à Genève cette initiative qu’aucun groupe (même ad hoc) ne soutient…

La troisième question est une initiative populaire lancée par un groupe tout aussi à l’écart des des courants de pensée traditionnels, même si une partie du premier parti du pays, l’UDC, n’y est pas insensible: la concrétisation des idées d’une des nombreuses sectes libertariennes sur la monnaie et le rôle à assigner à l’or. On pense au créationnisme, et à diverses théories conspirationnistes (il est assez fascinant de voir comme l’extrême gauche perd tous repères et se divise), mais ailleurs qu’à Genève le débat fait rage.

Votation cantonale

Ici c’est un objet unique (une version cantonale de l’initiative fédérale pour la suppression du régime spécial pour les riches étrangers sans activité lucrative en Suisse), mais ventilé en deux variantes (l’initiative, ou un contre-projet qui clarifie et renforce les exigences du régime spécial) et trois questions (si tant l’initiative que le contre-projet recueillent individuellement une majorité de oui, une question subsidiaire détermine laquelle des deux variantes entre en vigueur).

  1. Merci Martin pour les photos! []