Un Swissroll RSS

Webmix

Commentaire de l'actualité (gaie ou non!) sur terre, au ciel, à gauche, à droite, de Genève, de Londres ou d'ailleurs
News and views (gay or not!) on earth, in heaven, left or right, from Geneva, London or elsewhere

Votations du 28 novembre 2010

Mieux vaut tard que jamais? Après la proclamation des résultats, voici la galerie d’affiches[1] de campagnes à  Genève pour les questions soumises au vote au niveau fédéral et au niveau cantonal.

Deux objets fédéraux

Voir la brochure explicative adressée à  domicile, et les résultats.

  • A l’initiative populaire lancée par l’UDC “pour le renvoi des étrangers criminels”, les autorités opposaient un contre-projet allant dans le même sens, mais plus nuancé. Il n’a pas passé la rampe (victime aussi des belles âmes qui n’ont pas voulu se salir les mains pour faire échec au parti populiste), et l’initiative a été comme prévu adoptée.
  • A l’inverse, l’initiative populaire du PS qui entendait mettre au pas les quelques cantons et communes qui pratiquent une concurrence fiscale déloyale en attirant sur leur territoire, par des taux particulièrement bas, les plus riches contribuables, promise au succès selon les premiers sondages, a été refusée: là  aussi, c’est en réalité conforme à  l’identité profonde de l’électorat, que la modération de l’initiative n’a pas suffi à  séduire face à  l’artillerie lourde déployée par les adversaires sur un sujet à  la fois technique et sensible.

Quatre objets cantonaux genevois

Voir la brochure explicative adressée à  domicile, et les résultats.

  • Un bel objet de démocratie de proximité en action: l’accueil continu des élèves, répondant à  une demande des parents qui travaillent. Ils ont lancé une initiative populaire qui a contraint au débat, puis su la retirer après avoir globalement obtenu satisfaction dans le projet adopté par les autorités à  titre de contre-projet. Il a été approuvé par le peuple après n’avoir été combattu que par les tenants de la mère au foyer (l’UDC) et l’extrême gauche politique et syndicale qui a une vision étroite du service public. L’esthétique juridique devra se consoler du fait que ce sujet se trouve désormais érigé en disposition constitutionnelle!
  • Deux objets soumis à  votation obligatoire par l’effet d’une disposition d’exception ont été adoptés (seuls le deuxième, concernant la commission de concilition dans les litiges entre locataires et propriétaires, étant contesté par certains).
  • Un autre bel objet, récurrent, pour débat de société au café du commerce: la réglementation de l’ouverture des magasins, entre intérêts des entrepreneurs, des consommateurs, des travailleurs traditionnels et de ceux qui voudraient un emploi complémentaire. La modeste extension votée par le parlement cantonal a été refusée.

Notes

[1] Merci Martin pour les photos!