Un Swissroll RSS

Webmix

Commentaire de l'actualité (gaie ou non!) sur terre, au ciel, à gauche, à droite, de Genève, de Londres ou d'ailleurs
News and views (gay or not!) on earth, in heaven, left or right, from Geneva, London or elsewhere

Chirac au "Guinness Book"

Pas de quoi vraiment célébrer le départ de Chirac de la scène politique, à  l’usure. Pas de quoi non plus tomber dans l’hypocrisie: c’est bel et bien Le Pen qui a raison en déclarant qu’il a été le plus mauvais des présidents de la République. Pas pour autant le coeur à  faire de l’ironie sur les juges d’instruction qui l’attendront à  la sortie: je n’y crois pas trop.

Je croyais tout savoir d’une carrière qui représente tout ce que j’exècre. Et pourtant Le Monde parvient à  souligner un symbole qui m’avait échappé: cinquième président de la Ve République, ce diable d’homme aura été ministre ou premier ministre de chacun de ses prédécesseurs (de Gaulle, Pompidou, Giscard d’Estaing et Mitterrand)! Ce qui n’en fait pas un Talleyrand.

3 commentaires

  1. 13 mars 2007

    Chirac m’a fait découvrir ce que j’exècre chez un politique – mais que dira-t-on de celle ou celui qui lui succèdera? Qui sait si des choses commises ou – lâchement – pas commises ne feront pas regretter ce qui a été commis ou pas commis jusqu’à  ce jour par le disciple d’Eve (rapport aux pommes et aussi à  la tenue dans laquelle il se laissa une fois surprendre)?

  2. 13 mars 2007

    Chirac est gravissime, et pourtant – on continue à  le trouver “sympathique”. O.o

    Vous avez vu le documentaire qui lui a été consacré sur M6, dimanche soir? “Jacques Chirac, La Passion du Pouvoir” (tu parles!). Il n’y a pas de quoi faire le malin…

    /:^=)

  3. 13 mars 2007

    Que Dieu lui pardonne ?…Un peu excessif Le Pen tout de même…

Les commentaires sont fermés