Un Swissroll RSS

Webmix

Commentaire de l'actualité (gaie ou non!) sur terre, au ciel, à gauche, à droite, de Genève, de Londres ou d'ailleurs
News and views (gay or not!) on earth, in heaven, left or right, from Geneva, London or elsewhere

Dur d’oreille? Branchez-vous!

Bluetooth met le téléphone et l’ordi au fond de l’oreille des malentendants

Cela fait des années que l’otorhino chez qui je vais irrégulièrement faire un contrôle me le dit, sur le ton résigné de celle qui sait qu’on ne fait pas boire un âne qui n’a pas soif: “Ce serait plus confortable pour vous de porter un appareil, ils sont maintenant tout petits et très bien…”

Je n’avais aucune envie d’une contrainte supplémentaire, d’un objet de plus requérant apprentissage, discipline, entretien. Et j’avais l’illusion que j’étais très bien adapté à ma perte auditive (dont une partie est d’ailleurs congénitale1), lisant sur les lèvres et devinant d’après le contexte… Dans la réalité, les bien nommés malentendus étaient fréquents, je faisais machinalement répéter avant même d’avoir écouté la fin de la phrase, et pour ma part je tendais à parler trop fort.

Vous devinez la suite: depuis quelques semaines je suis le détenteur ravi d’un appareil auditif qui change la vie! Passage donc au mode prosélyte…  Mes craintes étaient infondées: je mets le truc dans l’oreille le matin et le retire pour aller dormir2. J’ai eu de la chance que l’audioprothésiste sur lequel j’ai jeté mon dévolu (combinaison aléatoire de proximité géographique et et de familiarisation sur l’internet avec l’offre disponible3) soit excellent.

resound_300Et il a cette qualité d’être non seulement un spécialiste passionné par son métier, mais aussi un vendeur qui écoute réellement le client pour répondre à ses attentes profondes. C’est ce qui lui a permis, à son avantage comme au mien, de m’orienter vers un appareil haut de gamme qui comporte un accessoire sans fil: à la fois télécommande de l’appareil (contrôle du volume, sélection du programme4) et, pour moi surtout, liaison Bluetooth avec mon Samsung Galaxy Note ou mon Chromebook5; plus besoin de mettre un casque ou un écouteur, le son du téléphone, des hangouts Google+, de la radio, de la musique ou des vidéos arrive directement au fond de mon oreille. L’accessoire fait micro (de bonne qualité, m’a-t-on dit) et se clippe aisément aux habits.

Le seul problème c’est Skype6, que je suis bien obligé de conserver pour celles et ceux qui l’utilisent encore: il n’est pas compatible avec Bluetooth7. Google Hangout fonctionne, lui, aussi bien pour la vidéo conférence et le chat audio ou au clavier que pour le téléphone à prix réduit8

  1. Mais a été établie en des temps où l’on ne cherchait pas forcément un remède à tout! []
  2. Je manque parfois d’oublier de l’enlever pour une douche dans la journée. []
  3. Un marché hautement globalisé: tant le fabricant, danois, que le distributeur, fondé en Italie par un Britannique, sont nés avec la technologie et présents dans le monde entier. []
  4. Je ne me suis pas encore donné la peine d’explorer. []
  5. L’ordinateur zen de Google, malheureusement pas encore vendu en Suisse: j’ai le Samsung Serie 3. []
  6. Entré dans l’orbite de Microsoft et Facebook, désormais. []
  7. Je découvre que le problème est connu depuis longtemps, mais toujours pas résolu par Skype. []
  8. Manque encore le SMS à prix réduit, mais c’est pour bientôt! []