Un Swissroll RSS

Webmix

Commentaire de l'actualité (gaie ou non!) sur terre, au ciel, à gauche, à droite, de Genève, de Londres ou d'ailleurs
News and views (gay or not!) on earth, in heaven, left or right, from Geneva, London or elsewhere

Saïda vs Tariq

Saïda Keller Messahli, Tunisienne qui a fondé à  Zurich le Forum pour un Islam progressiste, dans un article du Matin Dimanche qui demande:

“A Genève, Tariq Ramadan se présente comme un «réformateur». Comptez-vous sur lui?”

Réponse:

“Pas du tout. M. Ramadan travaille d’abord pour sa propre image. Son éloquence et son charme le font passer pour un réformateur. En fait, il ne veut rien changer du tout. Mais il existe d’autres intellectuels musulmans qui portent une véritable volonté de changement.”

L’ironie doucereuse et le persifflage d’une musulmane tunisienne seront-ils plus convaincants que l’artillerie lourde à  la française, quand il s’agit de remettre à  sa place le champion autoproclamé des musulmans de la modernité, Tariq le respectueux de la démocratie (là  où elle est établie…)? Sur moi, cela pourrait marcher, mais seulement en cette occurrence. Parce que je découvre, au moment d’éditer ce billet, que cette dame est aussi active dans l’association Suisse-Palestine et dans l’initiative de Paix de Genève?(lire ici). Ce n’est pas un problème, mais pourquoi ni elle ni les journalistes ne le mentionnent quand on la présente en tant que fondatrice de ce Forum pour un Islam progressiste? Sont-ce des faits tellement connus? Cela donne une coloration particulière à  cet Islam progressiste qu’on veut promouvoir.

COMPLEMENT- Cf. cet article du Spectator (gratuit mais il faut s’enregistrer), intitulé The myth of moderate Islam. Pessismiste (ou réaliste) – l’Islam est intrinsèquement guerrier, mais on peut toujours sélectionner quelques versets en faveur de la paix -, Patrick Sookhdeo cite cependant les propositions de la US-based Free Muslims Coalition constituée le après le 11 septembre pour promouvoir une verison moderne et sécularisée de l’Islam:

1. A re-interpretation of Islam for the 21st century, where terrorism is not justified under any circumstances. 2. Separation of religion and state. 3. Democracy as the best form of government. 4. Secularism in all forms of political activity. 5. Equality for women. 6. Religion to be a personal relationship between the individual and his or her God, not to be forced on anyone.

… l’auteur et tous ces gens ont-ils vu que cele ferait alors de l’Islam un pur protestantisme?