Un Swissroll RSS

Webmix

Commentaire de l'actualité (gaie ou non!) sur terre, au ciel, à gauche, à droite, de Genève, de Londres ou d'ailleurs
News and views (gay or not!) on earth, in heaven, left or right, from Geneva, London or elsewhere

Les Irakiens votent

Démentant les Cassandre persuadés que ces élections seraient repoussées, défiant les éditorialistes de la presse internationale, et ces “correspondants” dont le point de chute paraît aller de leur chambre au bar de l’hôtel, où ils peuvent rivaliser de cynisme avec leurs homologues (sans même se donner la peine de lire les blogueurs irakiens), les Irakiens votent, malgré les menaces et les attentats.

Well, I’m standing outside the Markul (ph) polling station in central Basra – polling station number 935, where they were so eager to get voting under way that the polling station actually opened five minutes early.

There’s been a queue of 40 or 50 people outside desperate to get in and vote, most of them men it seems.

They’ve been going in. I spoke to the first man to cast his ballot. He emerged with his finger covered in purple indelible ink to prove that he has voted and he came out saying he was 55 years old, that he’d never done anything as important in his life as voting today, casting his ballot.

Honneur à  la BBC, dont les correspondants bloguent l’événement en direct, comme aussi Iraq Elections Newswire, Roger L. Simon devant sa télé, Jeff Jarvis et bien sûr Friends of Democracy.

Héroïsme du quotidien, défiant la mort certaine d’un certain nombre d’entre eux qui paraît incompréhensible aux Occidentaux repus… Qui, eux, appliquent pourtant la même logique statistique à  leur mobilité: ils prennent le volant et marchent sur les trottoirs tous les jours en sachant qu’un certain nombre d’entre eux vont être tués, blessés, laissés invalides.

2 commentaires

  1. zvezdo
    30 janvier 2005

    ah oui ? le terrorisme, c’est comme les accidents de la route ? Va expliquer ça à  un Israélien…..

  2. 30 janvier 2005

    J’essaie seulement d’expliquer par quelle rationalité on peut être porté à  braver les terroristes (une autre explication que j’ai lue, c’est que les commentateurs occidentaux surestiment la terreur que peuvent causer les saddamistes et islamofascistes car ils sous-estiment le soulagement de la terreur saddamiste qu’a représenté la libération de l’Irak par la coalition); et j’admire profondément l’héroïsme des Irakiens là  où je suis plus critique de l’indifférence des conducteurs au danger qu’ils représentent pour eux-mêmes et pour autrui. Je ne crois d’ailleurs pas que, dans nos pays, nous ferions de même si voter était sujet au même type de menace!

Les commentaires sont fermés