Un Swissroll RSS

Webmix

Commentaire de l'actualité (gaie ou non!) sur terre, au ciel, à gauche, à droite, de Genève, de Londres ou d'ailleurs
News and views (gay or not!) on earth, in heaven, left or right, from Geneva, London or elsewhere

Se reconnaître la qualité d’adversaires

Ruez-vous, pendant qu’il est encore accessible, sur cet article de Frank A. Meyer (éditorialiste au Sonntagsblick), paru en traduction française dans le Temps: “Islam: débattons en adversaires, sans violence, à  visage découvert.”

COMPLEMENT DE 21h10. Je viens de prendre connaissance de l’article de Robert Redeker paru dans le Figaro du 19 septembre et reproduit ici sur ProChoix. En parlant sur la Télévision suisse romande, Tariq Ramadan a concédé le droit à  la liberté d’expression, mais a bien insisté sur la qualité nulle de l’article, qui n’est en fait pas le problème, puisque l’auteur doit changer de lieu de séjour tous les soirs pour échapper à  des menaces de mort.

COMPLEMENT DE 22h30. A compléter absolument par l’excellent article de Caroline Fourest de ProChoix qui proclame son soutien à  Redeker tout en se distanciant de l’amalgame l’islamisme et l’islam (des musulmans modernes).

COMPLEMENT DE 22h50. Quant à  Jules, il a tout compris, mais arrive-t-il à  le faire comprendre?

COMPLEMENT DE FRANCOIS DU 30.09 à  17h30: Du MRAP, je savais déjà  qu’il n’y avait plus rien à  attendre. Mais même la Ligue des droits de l’Homme s’empresse de prendre ses distances avant de concéder: “L’on ne saurait admettre que quiconque, fût-ce en raison d’idées nauséabondes, soit l’objet d’intimidations de quelque nature qu’elles soient. On ne combat pas les idées de M. Redeker en le transformant en victime.”

Ci-dessous deux extraits de Frank A. Meyer:

… C’est tout simplement une bénédiction que la plus haute autorité catholique tombe sous la pression de menaces islamiques. Pourquoi? Jusqu’alors seuls des journalistes, des écrivains et des cinéastes ont été exposés à  la colère et à  la violence du monde de l’islam. Des Occidentaux partisans de la modération – mais aussi des collègues dénonciateurs! – leur ont conseillé de se taire. Depuis l’assassinat du réalisateur hollandais Theo van Gogh, puis le soulèvement indigné contre les caricaturistes danois, le monde de la presse, de la politique et de la culture s’autocensure dès qu’il s’agit d’aborder le sujet de l’islam. Ce serait trop fort de demander au pape de plier devant ses adversaires. La limite est atteinte.

(…)

Faut-il renoncer au dialogue? Non, il faut débattre! Sans violence. A visage découvert. Entre adversaires. Car, oui, nous sommes des adversaires: la culture religieuse fermée de l’islam et la société ouverte de l’Occident sécularisé. L’islam est notre adversaire. L’islamisme est notre ennemi. fin de l’article>

8 commentaires

  1. 29 septembre 2006

    Comme si ce n’était pas déjà  le cas… Sauf que lorsqu’il écirt “notre”, j’ose espérer qu’il parle à  la mode de la reine Victoria…

  2. Si j’étais de ces hommes qui soignent leur fatuité d’une susceptibilité malvenue, j’aurais peut-être vu dans l’ombre de ce doute critique une forme de coup de poignard dans le dos.

    Mais je suis, c’est désormais un fait reconnu unanimement dans la plupart des communes de la Seine Maritime, un être magnanime. Cesar n’a-t-il pas tendu l’autre joue à  Brutus.

    Je me contenterai donc d’un moment de silence renfrogné.

    Voilà  qui est fait.

    Pour le reste, je demeure convaincu que l’art de la nuance meurt chaque jour davantage.

  3. Sapeur de Tablier
    30 septembre 2006

    L’art de la nuance s’accomode mal, en public, de l’exigence de contribution sociale qui pèse chaque jour davantage sur les épaules de chacun de nous, à  chaque instant de notre vie telle que nous acceptons e la voir représentée. C’est donc dans les vacuoles de réel non représenté qu’il se réfugie. Signe de temps peut-être, en lesquels nous devons apprendre à  nous passer d’institutions, et donc, apprendre tous autant que nous sommes à  assumer les contraintes que les institutions assumaient pour nous, autrefois.

  4. Clic
    30 septembre 2006

    Jules: allons à  la chasse aux hérissons

  5. Une autre lecture est possible
    30 septembre 2006

    J’ai pas pu résister, désolé pour le pseudo 🙂

    http://lmsi.net/article.php3?id_article=572

  6. 1 octobre 2006

    “Il a tout compris”: S’agissant de Jules, ce membre de phrase n’était pas ironique. Foi de renard. Jules n’a plus qu’à  rengainer son autre joue. Même le dos tourné, en l’occurrence, il ne risque rien.

  7. Ma foi, il semble bien que Guillaume ait quelque titre à  contester mes qualités pédagogiques.

    J’ai du mal à  me faire comprendre 😉

  8. 1 octobre 2006

    islam : de l’adversaire et de la violence

    Pour compléter les articles de Sfeir et Redeker cités dans un billet précédent, voici deux article intéressants : celui d’un journaliste suisse signalé par Un swissroll et l’interview d’un écrivain qui se considère volontiers…

Les commentaires sont fermés