Un Swissroll RSS

Webmix

Commentaire de l'actualité (gaie ou non!) sur terre, au ciel, à gauche, à droite, de Genève, de Londres ou d'ailleurs
News and views (gay or not!) on earth, in heaven, left or right, from Geneva, London or elsewhere

La fumée rend-elle invincible, ou sourd?

A la maison, nous lisons le très conservateur Daily Telegraph: c’est peut-être pervers, mais que je puisse être en désaccord avec certains éléments du contenu d’un journal de droite me laisse parfaitement froid, ce qui ne serait pas le cas avec The Guardian. Et en réalité n’importe quel grand quotidien de qualité publie, sur la durée, une information complète et des reportages et points de vue stimulants et diversifiés.

Mardi 17, le Telegraph a publié l’un de ces éditos libertaro-populistes dont il a le secret. Cette fois, pas pour dénoncer le scandale des sanctions qui frappent ceux qui commettent des infractions au code de la route, mais pour louer le gouverneur Schwarzenegger de créer une cour à ciel ouvert dans ses bureaux afin de pouvoir y fumer le cigare en conformité avec une législation californienne draconienne. Ca nous vaut le lendemain un courrier approbateur (Puffing for victory) d’un lecteur de Hong Kong, qui souligne:

“Pontificating anti-smokers should be reminded that we enjoy relative world peace today thanks to servicemen who – in combat and in the trenches – relied for comfort on cigarettes, nearly a billion of which were dispensed in the two world wars.”

La réponse n’a pas tardé: dans le journal d’aujourd’hui (Smoking guns), un lecteur observe que cette arme secrète ne doit pas avoir été décisive, puisqu’elle était également disponible des deux côtés; un autre remarque que la masturbation était sans doute également pratiquée de manière extensive par les soldats, mais de là à lui attribuer la sauvegarde du monde libre…

Le désagrément que représente la fumée est l’une de ces questions sur lesquelles, même si j’ai une pratique en réalité tolérante, j’ai un point de vue très tranché, et depuis longtemps: au collège, je m’étais attiré, disons, une notoriété (plutôt qu’une popularité) certaine en distribuant un tract réclamant l’interdiction de fumer dans la cafétéria. La loi californienne est probablement excessive en ne prévoyant pas d’exception, car la cour à ciel ouvert ne me paraît pas adéquate pour une activité à pratiquer, seul ou entre adultes consentants, exclusivement dans un lieu clos et dédié à cet effet, à mon avis.