Un Swissroll RSS

Webmix

Commentaire de l'actualité (gaie ou non!) sur terre, au ciel, à gauche, à droite, de Genève, de Londres ou d'ailleurs
News and views (gay or not!) on earth, in heaven, left or right, from Geneva, London or elsewhere

Pas forcément mauvais pour Fabius, hélas

Ouf! Le référendum interne des socialistes français donne une confortable majorité au “oui” au traité constitutionnel de l’UE, et dans des conditions de légitimité indiscutable. Dans le monde retors de la politique partidaire (selon le mot venu du portuguais qui s’était popularisé après la révolution des oeillets du 25 avril 1974), ce n’était toutefois pas la seule question…

François Hollande a-t-il acquis une stature de présidentiable? Bof, je ne trouve pas, non: il est toujours le “bébé Cadum” dont une amie à moi l’accable (les sourcils d’Emmanuelli, en revanche, la font chavirer…). Dans ce camp-là, c’est clairement Strauss-Kahn le meilleur. Fabius a-t-il ruiné ses chances? Certainement pas, je dirais même au contraire. J’étais dès le début convaincu que c’est par opportunisme qu’il s’est positionné en faveur du “non”; avec ce résultat, il acquiert l’épaisseur de celui qui a pris un vrai risque, de celui qui a même perdu (corrigeant son image de premier de classe). Il n’a même pas à assumer les conséquences désastreuses d’une victoire, et c’est un écart qu’il peut faire oublier comme les précédents, d’ici 2007, pour se positionner en rassembleur efficace d’un réformisme (il rassure) de gauche (il peut prendre l’accent) et, bien sûr, pro-européen…