Un Swissroll RSS

Webmix

Commentaire de l'actualité (gaie ou non!) sur terre, au ciel, à gauche, à droite, de Genève, de Londres ou d'ailleurs
News and views (gay or not!) on earth, in heaven, left or right, from Geneva, London or elsewhere

La bataille de Nadjaf

Difficile d’être davantage à côté de la plaque qu’avec ce titre en première page du Monde d’aujourd’hui (sur une seule colonne annonçant un grand article en page 2 — le titre sur 4 colonnes oscille lui entre Schadenfreude et wishful thinking: L’économie américaine donne des signes d’essoufflement):

La résistance à l’occupation est l’enjeu de la bataille de Nadjaf

Moi qui croyais naïvement que l’enjeu était pour les nouvelles autorités irakiennes, grâce à l’appui de leurs alliés de la coalition internationale, de mettre un terme à la subversion menée contre l’Etat (et qui sabote la reconstruction du pays) par une armée privée théocratique dont les combattants sont souvent étrangers (mais on va bientôt nous expliquer que ce sont les nouvelles Brigades internationales), recrutés aussi dans les populations musulmanes des quartiers défavorisés d’Europe… On lira avec profit les blogs irakiens à ce propos: par exemple Mohammed de Iraq The Model ou Zeyad de Healing Iraq.

Comme le relève Philippe Barraud dans une de ses “griffures” (il n’y a apparemment pas de lien permanent, ni même de date):

Certains journalistes sont devenus fanatiquement anti-américains (…). Ce qui les conduit à manifester non seulement peu d’esprit critique, mais encore une discrète sympathie pour les «rebelles» irakiens du demi-fou Moqtada al-Sadr. Voilà qui n’est pas sans rappeler la formidable fascination des médias pour un autre fasciste vert, l’ayatollah Khomeini, alors qu’il pérorait de son tapis à Neauphle-le-Château. On sait ce qu’il en est advenu, et al-Sadr ne vaut pas mieux.