Un Swissroll RSS

Webmix

Commentaire de l'actualité (gaie ou non!) sur terre, au ciel, à gauche, à droite, de Genève, de Londres ou d'ailleurs
News and views (gay or not!) on earth, in heaven, left or right, from Geneva, London or elsewhere

"En mille neuf cent septante-dix-sept…"

Quand une plume du Monde essaie de reconstituer à  l’oreille un régionalisme dans une citation… D’autant plus malheureuse qu’on dirait huitante-sept en vaudois (seulement, ailleurs en Suisse romande quatre-vingts suit septante et précède nonante[1]) et que Claude Nobs a probablement voulu parler des éditions 1977 et 1978 du Montreux Jazz Festival.

Notes

[1] Sauf, je crois, à  Neuchâtel où l’on se pique de parler le français de France.

3 commentaires

  1. Rémy
    7 juillet 2006

    Ce journaliste du Monde n’est pas le premier Français à  croire que les Suisses disent “septante-dix” pour 70.

    Pour 80, d’après le Dictionnaire suisse romand, “huitante” est seulement VD VS FR et donc “quatre-vingts” est GE JU NE. Pour GE et JU c’est simplement parce qu’ils ne sont suisses que depuis 1815.

  2. 8 juillet 2006

    A Neuchâtel où je suis né, le peuple et la majorité de la bourgeoisie disent septante quatre-vingt nonante. Ces braves gens s’indignent et se récrient quand une partie de l’élite collabo compte à  la française, par peur du provincialisme (peur qui relève du provincialisme). Je me rappelle qu’un prof d’histoire au lycée avait scandalisé toute la classe en parlant ainsi. Il nous avait expliqué qu’il s’agissait de ne pas vivre en vase clos. De plus, ajouta-t-il, (voulant nous inculquer des rudiments de système D), il fallait s’entraîner en Suisse à  parler le français hexagonal, pour qu’une fois à  Paris, on ne se fasse pas pigeonner par les taxis etc.

  3. Rémy
    13 juillet 2006

    Ci-dessus j’ai écrit par erreur JU en pensant à  l’ancien JB, aujourd’hui JU+JB. Donc septante huitante nonante pour VD VS FR et septante quatre-vingts nonante pour GE JU JB NE. J’ai aussi entendu une fois octante chez un habitant d’Hermance.

Les commentaires sont fermés