Un Swissroll RSS

Webmix

Commentaire de l'actualité (gaie ou non!) sur terre, au ciel, à gauche, à droite, de Genève, de Londres ou d'ailleurs
News and views (gay or not!) on earth, in heaven, left or right, from Geneva, London or elsewhere

Libéralisme conséquent

J’apprends au détour de cet article du Temps que Milton Friedman, en libéral conséquent, était pour la libéralisation du marché de la drogue (et pas seulement du cannabis). Voilà  qui fait réaliser à  quel point la majorité des penseurs ou politiciens (en tout cas qui me sont connus) sont libéraux pour tout (y compris le port, voire le commerce des armes) sauf sur ce point. A une époque, on a entendu Alain Madelin et ce fut tout. Au niveau de la blogosphère helvétique, il y a Turion, plus libertaire que libéral – par ailleurs proche d’une Union Démocratique du Centre qui s’est battue contre l’actuelle distribution d’héroïne aux toxicomanes profonds. Et puis il y a ceux qui le pensent (usagers concernés?) sans le dire. Utopie: pour protéger la jeunesse, j’imagine une interdiction renforcée jusqu’à  un certain âge, tolérance zéro dans les écoles sur la consommation d’alcool, cigarettes et autres drogues ET une libéralisation pour la consommation adulte qui casserait le marché de la mafia. Le problème est qu’il faudrait introduire cette législation simultanément sur tout le continent.

3 commentaires

  1. Imre Veracruz
    17 novembre 2006

    je suis d’accord, et je propose d’étendre cette politique à  la sexualité. Pas de sexe jusqu’à  l’âge de 18 ans et masturbation sous contrôle médical exclusivement. Puis expérience hétérosexuelle obligatoire avant de se voir accorder le privilège de chosir son orientation personnelle. Vous voyez, je suis comme comme vous, je pense que libéralisme et liberté c’est la même chose. Et Madelin ancien du groupe Occident pense comme moi.

  2. 17 novembre 2006

    Il ne me semble pas que Turion soit spécialement proche de l’UDC, pas plus que moi d’ailleurs. C’est juste qu’il n’y a pas actuellement de parti aussi libéral qu’une certaine aile de l’UDC. Il m’est personnellement impossible de comprendre comment des personnes qui se prétendent “libérales” peuvent soutenir la prohibition de la drogue. Les gens défendant des positions de ce type sont des Tartuffes.

    Peut-être que mon billet sur <a href=”http://www.peres-fondateurs.com/~pan/?p=177″>le gramme de parole et le gramme d’héroïne</a> vous aidera à  comprendre la position libérale à  ce sujet, ainsi qu’au sujet de lUDC.

  3. 18 novembre 2006

    @ pan: Sur la position libérale par rapport à  la drogue: vous ne m’avez pas aidé à  la comprendre, vous avez conforté le penchant libéral que j’ai exprimé en la matière. Sur le rapport à  l’UDC: grâce à  vous, je comprends et je respecte que pour certains libéraux, la liberté d’expression est une valeur absolue – tandis que pour d’autres libéraux, les conditions de possibilité de l’exercice des libertés s’avèreront autres, ou se présenteront dans un ordre hiérarchique différent.

Les commentaires sont fermés