Un Swissroll RSS

Webmix

Commentaire de l'actualité (gaie ou non!) sur terre, au ciel, à gauche, à droite, de Genève, de Londres ou d'ailleurs
News and views (gay or not!) on earth, in heaven, left or right, from Geneva, London or elsewhere

Regard britannique sur la Françallemagne

Le Financial Times de ce week-end commente le nouveau manuel pour l’enseignement de l’histoire contemporaine commun à  la France et à  l’Allemagne (niveau bac / Abitur, maturité en Suisse). Il analyse l’origine de l’exercice et comment les différences d’approches ont pu être dépassées, en se montrant largement favorable à  l’exercice:

It would do no harm for the British to consider a common history textbook with France and Germany.

Paradoxalement, ce qui rend la chose plus facile pour la France et l’Allemagne, c’est qu’elles ont fait l’expérience de la quasi-annihilation mutuelle, avec l’occupation de la France puis l’occupation de l’Allemagne, alors que le Royaume-Uni se voit non sans raison simplement comme vainqueur de la deuxième guerre mondiale. C’est pourquoi une bonne partie du narratif qui sous-tendait la construction européenne au moins jusqu’en 1989 tombe un peu à  plat de ce côté du Channel.

Un commentaire

  1. Passant
    1 octobre 2006

    Il faut savoir que la petite bagarre législative au sujet de l’amendement parlant du “rôle positif” de la colonisation avait pour objectif essentiel d’interdire au comité chargé de concilier les deux visions de trop prendre en compte une lecture allemande du phénomène colonialiste français.

    On ne remerciera donc jamais assez les quelques historiens qui réussirent à  agiter l’opinion sur cette basse manoeuvre de sorte à  ce que la France ressorte honorablement de cette vile affaire, sans bruit ou fureur excessive.

Les commentaires sont fermés