Un Swissroll RSS

Webmix

Commentaire de l'actualité (gaie ou non!) sur terre, au ciel, à gauche, à droite, de Genève, de Londres ou d'ailleurs
News and views (gay or not!) on earth, in heaven, left or right, from Geneva, London or elsewhere

Sur Gordon Brown

Je suis en train de lire Gordon Brown Prime Minister, par Tom Bower. Je ne peux pas dire que je dévore cette biographie; je l’absorbe plutôt à  petite dose, aussi parce que c’est une lecture douloureuse tant elle est implacable. Il y a des côtés irritants, et on pourrait croire que c’est une simple démolition en règle; mais ce serait un essai vite écrit, vite lu, pas une brique de près de 600 pages avec index et trois cahiers de photos, publiée en 2004 dans sa première édition, alors que son sujet était déjà  une personnalité de premier plan depuis une décennie. Non, c’est plutôt que l’auteur est (et ma foi il en faut aussi) plutôt porté sur la face sombre de l’aventure humaine que sur les portraits en majesté: d’autres de ses ouvrages portent sur Klaus Barbie, Robert Maxwell, Mohammed Al Fayed[1]

L’édition pour laquelle Prime Minister complète le titre original a été actualisée au printemps 2007. Loin d’être fantaisiste, l’analyse de l’auteur (dont la publication n’a cependant nullement stoppé Gordon Brown dans son ascension) paraît chaque jour confirmée au travers du comportement public du premier ministre. Au lieu d’apporter un démenti cinglant, le temps amène au contraire confirmation des conséquences désastreuses d’attitudes et décisions de celui qui était alors ministre des finances, et de nouveaux épisodes pour les éditions futures (la pantalonnade de la signature du traité de Lisbonne[2] étant la dernière). Le temps est encore long jusqu’aux élections qui auront certainement lieu le dernier jour possible, en mai 2010.

Et puis voilà  que The Guardian publie une sorte de condensé: un article de Tom Bower! Ca ne se prête même pas à  un Enjoy, tant un vrai portrait assassin serait plus drôle, plus enlevé. Même si ça ne dispense pas de lire le livre, ça donne déjà  un solide background sur celui dont le leader par intérim du parti libéral démocrate a dit qu’en quelques semaines il est passé symboliquement de Staline à  Mr Bean.

Dernière actualisation: mercredi 19.12 à  1h30

Notes

[1] Et même les banques suisses et l’or nazi!

[2] Brown avait d’abord prévu de s’excuser, laissant le ministre des affaires étrangères signer (ce qui a des précédents et ne pose pas de problème particulier), puis d’arriver en retard et de signer hors de la vue des caméras pour finalement consentir à  se montrer signant, et même souriant!

2 commentaires

  1. Charles
    18 décembre 2007

    Trissotinons un peu : décennie, pas décade.

  2. 19 décembre 2007

    Bon, c’est corrigé! Bien que je trouve en tout cas un dictionnaire qui en fait l’un des trois sens du mot, synonyme de décennie (du point dans sa partie “définition”, mais curieusement pas dans sa partie “synonyme”!). En tout cas ça évite une ambiguïté.

Les commentaires sont fermés