Un Swissroll RSS

Webmix

Commentaire de l'actualité (gaie ou non!) sur terre, au ciel, à gauche, à droite, de Genève, de Londres ou d'ailleurs
News and views (gay or not!) on earth, in heaven, left or right, from Geneva, London or elsewhere

Abolition de l’esclavage

On connaît la caricature: ces Français à  l’esprit abstrait, déductif, porté à  l’emphase, ces Britanniques concrets, inductifs, pragmatiques…. Amusant d’en voir la traduction ces jours-ci dans la commémoration de l’abolition de l’esclavage.

En France, c’est depuis l’an dernier une journée officielle célébrée le 10 mai par référence à  une loi Taubira proclamatoire de 2001 (l’esclavage, rétabli par Napoléon en 1802 après la Révolution, ayant été, lui, aboli le 23 mai 1848). Roulez, les tambours de la dignité humaine!

Au Royaume-Uni, c’est un bicentenaire qu’on célèbre toute cette année, puisque la loi a été votée le 23 mars 1807 et est entrée en vigueur le 1er mai (voir aussi cette splendide exposition d’archives en ligne). Mais on parle de l’abolition de la traite (du commerce) des esclaves[1]. Et c’est le souci de ne pas souffrir d’un désavantage compétitif sur le plan économique qui a conduit à  faire ensuite campagne pour l’extension de cette mesure aux autres pays… “Nation de boutiquiers”, comme disait Napoléon!

Notes

[1] C’est en 1837 que l’esclavage lui-même a été interdit dans l’ensemble de l’empire.