Un Swissroll RSS

Webmix

Commentaire de l'actualité (gaie ou non!) sur terre, au ciel, à gauche, à droite, de Genève, de Londres ou d'ailleurs
News and views (gay or not!) on earth, in heaven, left or right, from Geneva, London or elsewhere

Teaser — désormais éventé!

Ca y est, c’est commandé et payé! Je vous le montrerai dès que je l’aurai reçu…

COMPLEMENT DU 14.11 à  19h30:

Bingo à  N. Holzschuch, dans les commentaires: il s’agit bien d’un XO, l’ordinateur de la Fondation OLPC One Laptop Per Child (il existe une version française), dont la production de masse vient de commencer à  Taïwan. S’il est l’enfant (en anglais: the brainchild) de Nicholas Negroponte, prof au Massachusetts Institute of Technology, son grand-père est pour moi Jean-Jacques Servan-Schreiber, dans sa période de fondateur visionnaire du Centre mondial informatique et ressource humaine. Et il contient un langage de programmation dérivé du Logo auquel on s’initiait au Centre. Destiné avant tout aux collectivités publiques pour être remis aux enfants, il est en vente à  titre promotionnel aux Etats-Unis et au Canada seulement (pour le moment en tout cas), et seulement jusqu’au 26 novembre, dans une formule achat-don: 399$ (+ le port) paient deux ordinateurs, un pour soi et un remis par la Fondation à  un enfant dans le tiers-monde (le contribuable américain peut déduire 200$ de son revenu imposable). Mais rien n’interdit de le réexpédier, et mon intermédiaire m’indique que le site propose d’emblée la livraison à  l’étranger.

Je ne peux pas encore dire si ce sera pour moi davantage qu’un gadget (encore qu’avec le WiFi je suis sûr que je lui trouverai au moins un emploi à  la cuisine ou au jardin…). Mais c’est un gadget que je serai fier d’apprivoiser, et pas seulement comme hommage à  JJSS. Le XO n’a rien à  voir avec un ordinateur ordinaire, mais à  très bas prix (low-cost). Déjà  par ses destinataires: les enfants (de 6 à  12 ans, ai-je lu quelque part), et également ceux du tiers-monde le moins développé. Ce qui explique que son interface utilisateur diffère de la métaphore du bureau de Windows ou Mac. Tous les logiciels qu’il contient sont libres (Open Source). Il consomme très peu d’énergie (on peut d’ailleurs le recharger à  la main) et il est fait pour résister à  des conditions extrêmes. C’est dire que jr ne partage pas le paternalisme méprisant des pisse-froids qui laissent des commentaires aigris chaque fois que l’on parle de cette initiative, sur l’air de “Il y a mieux à  faire”.

Allez, encore trois vidéos pour vous mettre l’eau à  la bouche!

Un journaliste du New York Times, David Pogue (en anglais):

Nicholas Negroponte à  60 Minutes sur CBS (en anglais):

En français, le designer suisse qui a réalisé l’objet, Yves Béhar:

Autres infos, en français: l’incontournable Wikipédia et ce billet sur le blog de Francis Pisani.

4 commentaires

  1. i – fucking – phone ?

  2. 12 novembre 2007

    Non, quand même… L’iPhone britannique est en vente depuis vendredi, mais là  je serais ressorti du magasin avec.

  3. N. Holzschuch
    14 novembre 2007

    OLPC ? (la date correspond au lancement du “Give One Get One”), mais je croyais qu’il était réservé au marché américain ?

  4. N. Holzschuch
    14 novembre 2007

    Je suis ému, c’est la première fois que je gagne à  ce genre de concours (c’est aussi la première fois que je participe, mais bon…)

    Soyons honnêtes, j’ai triché. Ou en tout cas, j’avais une bonne raison personnelle de savoir ce que la date représentait.

Les commentaires sont fermés