Un Swissroll RSS

Webmix

Commentaire de l'actualité (gaie ou non!) sur terre, au ciel, à gauche, à droite, de Genève, de Londres ou d'ailleurs
News and views (gay or not!) on earth, in heaven, left or right, from Geneva, London or elsewhere

Bush tient le cap

Un nouveau grand discours de Bush formulant de manière articulée et convaincante la lutte globale dont l’Irak n’est que l’un des théâtres, et attaquant à  juste titre l’amnésie, pour ne pas dire le révisionnisme pur et simple, dont témoignent ses adversaires. Le vrai problème, c’est que « bien faire et laisser braire » ne suffit pas en démocratie, et qu’un discours galvanisateur de loin en loin n’est pas assez.

Mais lisez-le (passé deux écrans de paragraphes introductifs)!

2 commentaires

  1. 12 novembre 2005

    « Un nouveau grand discours de Bush »

    « Nouveau », c’est beaucoup dire. http://www.sadlyno.com/archives/002012.html

    Quant à  « grand », tu sais ce que j’en pense : il est assez ironique de se faire traiter de « révisionniste » par ceux qui cherchent à  systématiquement à  faire oublier qu’il s’était écoulé 5 mois entre l’autorisation parlementaire d’utiliser la force contre l’Irak et l’entrée en guerre.

  2. 12 novembre 2005

    Lol… Contrairement au précédent, ce discours à  la National Endowment for Democracy était passé inaperçu (même de moi, par exemple) et ç’aurait été dommage ;-)

    En 2005, à  part Tbilissi, il n’y avait plus rien eu de notable depuis le discours d’inauguration et celui sur l’état de l’Union. C’est en 2004 et 2003 que j’en avais déjà  relevé un certain nombre.

Les commentaires sont fermés