Un Swissroll RSS

Webmix

Commentaire de l'actualité (gaie ou non!) sur terre, au ciel, à gauche, à droite, de Genève, de Londres ou d'ailleurs
News and views (gay or not!) on earth, in heaven, left or right, from Geneva, London or elsewhere

L’affiche nauséabonde des jeunes activistes de gauche genevois

L'afficheLe slogan « Les jeunes n’ont pas fini de se faire… » est illustré d’une manière frappante sur l’affiche proposée à  Genève par la Jeunesse socialiste, les Jeunes Verts et United Black Sheeps appelant à  voter non à  la réforme de l’assurance-chômage. De se faire avoir? L’invitation est explicite sur les t-shirts à  la manifestation du 31 août et pour qui n’aurait pas compris le dessin: de se faire enculer.

Interrogée par le quotidien gratuit 20 Minutes, puis dans un débat avec le président de la JS, la Coordination intercommunautaire contre l’antisémitisme et la diffamation a, avec raison, mis en garde contre le type d’iconographie qui recourt au stéréotype du riche levantin haïssable et répugnant. Les auteurs ont évidemment protesté de leur bonne foi antiraciste et anti-discriminatoire, en prenant des risques car les dérapages judéophobes « de gauche » ne sont pas si rares à  force d’idéaliser la cause palestinienne. Mais mon propos est différent.

Quand on est aussi gay-friendly que le sont tout naturellement les jeunes progressistes[1], et à  l’heure où il devient politique officielle de ne plus tolérer l’expression « enculé! » comme injure dans les préaux, est-il encore acceptable d’utiliser une telle formule qui pose ses protagonistes, inévitablement, comme un abuseur pervers et sa victime? Je suis persuadé que ce langage péjoratif est appelé à  disparaître au même titre que d’autres expressions autrefois courantes, mais inconsciemment misogynes ou racistes et aujourd’hui inacceptables en société. Peut-être serait-il bon que les jeunes de gauche ne soient pas à  l’arrière-garde.

Mais quand on creuse on se rend compte que l’affiche et le slogan expriment aussi un message profondément anti-jeunes de soumission résignée! ;-)

Notes

[1] Quand aussi la sodomie consentante paraît occuper une place importance dans l’imaginaire hétéro, pas seulement porno, et jusqu’à  progresser dans leurs pratiques…