Un Swissroll RSS

Webmix

Commentaire de l'actualité (gaie ou non!) sur terre, au ciel, à gauche, à droite, de Genève, de Londres ou d'ailleurs
News and views (gay or not!) on earth, in heaven, left or right, from Geneva, London or elsewhere

Kerry sur le mariage gay

Je ne peux pas dire que John Kerry m’enthousiasme comme candidat démocrate à la Maison-Blanche… Mais face à l’hystérie que développent tant les adversaires de toute visibilité pour les gays et les lesbiennes que des partisans à l’esprit carré, à la suite de l’activisme de la Cour suprême du Massachusetts et de la provocation du maire de San Francisco (je ne trouve pas très digne tous ces couples qui se précipitent pour ramasser ce qu’ils savent être de la fausse monnaie, et j’entends déjà ceux qui approuvent se récrier le jour ou un maire distribuera des permis de port d’arme illégaux parce qu’il estime, lui, que c’est constitutionnel), sa position me paraît juste, à la fois progressiste et raisonnable:

– un amendement à la Constitution de l’Etat du Massachusetts précisant que le mariage civil est une institution entre deux personnes de sexe opposé;

– dans le même amendement, la garantie que les couples de même sexe ont accès à une institution similaire, le partenariat enregistré (civil union) — comme c’est le cas dans le Vermont de Howard Dean et selon le modèle danois qui se généralise en Europe.

Je me console en voyant deux côtés positifs au débat:

– Les adversaires de la visibilité des gays et des lesbiennes (qui ne font à cet égard aucune différence entre mariage et partenariat) n’ont aucune chance de l’emporter au niveau fédéral, vu l’opinion publique et la lourdeur de la procédure d’approbation d’un amendement constitutionnel tel que le soutient Bush; ils vont démontrer leur faiblesse.

– Le droit à la vie et à la liberté individuelle des homos des deux sexes est loin d’être remis en cause (il est au contraire relégitimé) par l’existence même de ce débat et son sujet byzantin, alors que dans tant de régime dit « progressistes » (la Palestine de Yasser Arafat, par exemple) les gays sont menacés, persécutés, tués.