Un Swissroll RSS

Webmix

Commentaire de l'actualité (gaie ou non!) sur terre, au ciel, à gauche, à droite, de Genève, de Londres ou d'ailleurs
News and views (gay or not!) on earth, in heaven, left or right, from Geneva, London or elsewhere

Omar c’est Marat

Il vous reste un peu plus de 24 heures (compte tenu du décalage horaire) pour participer à la compétition des blogs qui auront réunis les souscriptions les plus généreuses pour des projets humanitaires et de développement initiés en Irak et en Afghanistan. Plus spécifiquement, Un swissroll vous invite à contribuer par votre don, quel qu’en soit le montant, à la mise à disposition d’un hébergement gratuit et d’un outil d’édition de blogs en langue arabe pour répondre à un besoin d’expression et de débat qui est criant. Les blogs jouent aujourd’hui le rôle des gazettes au temps de la Révolution française: Iraq The Model c’est L’Ami du Peuple, Omar et ses frères c’est Marat.

Si vous n’êtes pas encore convaincu, permettez-moi de tenter d’autres arguments:

  • Vous étiez, vous êtes toujours vigoureusement opposé à l’intervention militaire en Irak, vous haïssez peut-être le président Bush? Mais vous n’en êtes pas moins viscéralement opposé au totalitarisme, qu’il prenne la forme d’une dictature corrompue ou d’un théocratie fanatique. Démarquez-vous d’une dangereuse complaisance à l’égard de ceux qui sabotent aujourd’hui les futures élections en Irak comme ils ont tenté, en vain, de saboter celle qui vient d’avoir lieu en Afghanistan: manifestez par un acte que vous êtes plus proche de la gauche internationaliste que de la gauche protectionniste. Le blog est l’instrument de la liberté, de la contradiction, pas de la propagande américaine: lisez Riverbend ou Zeyad pour vous en convaincre.

  • Faites d’une pierre deux coups: versez un don et présentez-le comme un cadeau de Noël original et « politiquement correct » (ou non!) à l’un de vos proches…
  • Et si seul un appel plus trivial peut vous motiver: j’apprends aujourd’hui que je gagne un T-Shirt si nous recueillons une somme suffisante…

Alors, à votre carte de crédit!