Un Swissroll RSS

Webmix

Commentaire de l'actualité (gaie ou non!) sur terre, au ciel, à gauche, à droite, de Genève, de Londres ou d'ailleurs
News and views (gay or not!) on earth, in heaven, left or right, from Geneva, London or elsewhere

Non-information insolite et médias

Un jeune Argovien s’entiche du Kosovo. Cela mérite-t-il l’attention des médias et la polémique?

L’insolite titille la curiosité sur les réseaux sociaux (voir hier l’érection apparente mais qui n’en était pas une du médaillé olympique Henrik Rummel: je trouve son « If I did have one you can bet I would’ve tried harder to cover it up with the flowers » tout à  fait convaincant). Il fait vendre dans les médias commerciaux. Et il peut attiser de faux débats. Illustration avec le pseudo-refus d’octroyer la nationalité kosovare à  un jeune Suisse qui la demande.

L’information est publiée sur le site du principal quotidien (payant) francophone de Suisse, Le Matin, hier mardi à  10h36 et reprise sur le site du quotidien gratuit du groupe de presse, 20 Minutes, à  11h01. Elle trouve sa source dans un article mis en ligne à  8h04 (en v.o. allemande) sur le (remarquable, en passant) site d’actualités des albanophones de Suisse – trilingue: la version française est de 10h27 et la version albanaise suivra à  14h – en se référant à  un article très complet publié le 2 août par le quotidien kosovar Zëri (La Voix), qu’on peut lire en v.o. ou en s’aidant de Google Traduction… Et c’est sur le site qui propose « une vision de l’actualité suisse libérée de la pensée unique », Les Observateurs, qu’elle fait polémique au milieu de l’après-midi.

La Suisse a une relation d’amour-haine avec le Kosovo: elle a accueilli des dizaines de milliers de réfugiés de la guerre des Balkans, elle a même participé militairement à  l’opération internationale de maintien de la paix sur place, et elle a porté à  bout de bras la création du nouvel Etat qui aurait presque pu être un 27e canton; dans l’imaginaire des élites, il a pris la succession d’Haïti ou du Burundi comme enfant chéri de la coopération suisse au développement, sauf que l’intégration des Kosovars ne se fait pas toujours sans problème dans les écoles, le samedi soir ou dans les milieux du trafic de drogue… Mais enfin des milliers d’entre eux ont grandi ici et sont devenus Suisses, comme nombreux sont les Suisses dont l’origine française, italienne ou espagnole, voire plus exotique, n’est pas si lointaine.

L’insolite ici est dans l’inversion des rôles: un Argovien de 18 ans aux copains kosovars, il a appris la langue et s’est rendu plusieurs fois dans le pays, qu’il aime. Et il s’est mis en tête d’en obtenir la nationalité: c’est charmant non, tout le monde il est beau tout le monde il est gentil. Mais les méchants Kosovars refusent! Et Les Observateurs de partir au quart de tour: après tout ce qu’on a fait pour eux… Alors que l’intéressé, aussi sympathique que soit sa motivation, vit toujours à  Aarau et ne se prévaut que de quelques séjours sur place, le premier remontant à  2009.

En réalité l’autorité locale d’Istok où il a ses amis est trop bonne de l’avoir reçu au-delà  du guichet d’information. Au Kosovo comme dans n’importe quel Etat de droit (de surcroît coaché par la Suisse et ayant l’objectif ultime d’intégrer l’Union européenne), le domicile sur place, au bénéfice soit d’une intégration de 9 ans (en Suisse ce serait 10) soit d’un mariage binational de 3 ans, est la première condition de recevabilité d’une demande…

Et notre impatient jeune homme à  peine majeur de vouloir emprunter la voie exceptionnelle permettant à  la présidence du pays d’octroyer la nationalité par décret, pour services rendus: mais c’est plutôt taillé pour l’ancienne ministre des affaires étrangères, Micheline Calmy-Rey, ou un héros de la Swisscoy!

Bref: une anecdote insolite, oui. Mais digne d’être publié par les principaux médias du pays? Et montée en épingle sur un site de débat politique qui se veut sérieux?

Un commentaire

  1. Olivier
    11 août 2012

    Franchement, faut bien remplir les pages de certains journaux…mais il y a rien vraiment d’intéressant… poubelle :)

Les commentaires sont fermés