Un Swissroll RSS

Webmix

Commentaire de l'actualité (gaie ou non!) sur terre, au ciel, à gauche, à droite, de Genève, de Londres ou d'ailleurs
News and views (gay or not!) on earth, in heaven, left or right, from Geneva, London or elsewhere

Trois ans!

Eh oui, c’est le 3 août 2003 que Guillaume Barry et moi avons démarré ce blog. L’occasion de livrer une petite réflexion suscitée par la résistance à  l’embrigadement de Renaud Gautier (voir au 02.08.2006) qui s’agace des propos tenus ici (mais sans doute aussi là ) et revendique vigoureusement son droit au soliloque dans un ermitage en ligne[1].

Ce dont je ne me lasse pas avec le blog, ce n’est pas seulement la facilité d’expression et de mise en ligne, mais l’interactivité: pas juste une parole unilatérale, mais la possibilité d’une conversation qui s’élabore et s’enrichit en public.

  • Qui accepte la confrontation dans les commentaires (et pas seulement des courriels pour le seul bénéfice de l’auteur), ce qui stimule aussi le sens critique du lecteur,
  • qui s’inscrit dans un réseau de sources et d’interlocuteurs (blogroll),
  • qui fournit des liens permettant d’aller voir soi-même de quoi l’auteur parle (ça peut même être l’objet unique d’un billet, à  la Instapundit: le blog joue alors un rôle de revue de presse et de web),
  • à  laquelle un tiers peut se référer facilement (lien unique et permanent pour chaque billet)
  • et dont ce tiers peut signaler qu’il l’a fait sur son propre blog (trackback, ou rétrolien en français) pour faire savoir que la discussion rebondit ailleurs.

Ce n’est pas tous les jours agréable (on ne reçoit pas que des compléments utiles, des désaccords courtois ou des encouragements chaleureux), mais c’est toujours stimulant. Merci donc à  celles et ceux qui nous lisent, qui nous lient et qui réagissent!

COMPLEMENT DE GUILLAUME BARRY: Début 2003, nous avions découvert avec enthousiasme le principe des blogs. En l’occurrence, nous nous délections de celui d’Andrew Sullivan. On pouvait donc parler autrement de l’intervention en Irak?! Et en plus mon premier blogueur était un gai catholique républicain (du moins à  l’époque)… Quelques mois après, François Brutsch me demandait « Et si on si on se lançait avec notre propre blog » et je répondais « Chiche! ». Cela se passait dans une chocolaterie de Genève, histoire d’exorciser (d’assumer?) les clichés tout en prolongeant le mode initiatique, puisque on me faisait découvrir le lieu. Initiation, découverte: l’intérêt, la raison d’être d’un blog, pour moi, est fonction de son altérité par rapport au mainstream.

Notes

[1] Ce droit n’est nullement contesté, mais j’ai aussi celui de l’exposer à  la tentation de la sociabilité virtuelle…

4 commentaires

  1. 4 août 2006

    Juste un grand merci à  vous deux pour ces trois années. Je me souviens de manière assez floue de ma découverte de ce swissroll, à  la faveur des débats sur la guerre en Irak,et de ma recherche, aussi, d’endroits où l’on pouvait, en français, en parler autrement. Merci pour ces trois ans, donc. J’espère en reprendre des tranches pendant encore de longues années…

  2. 4 août 2006

    Vous avez remarqué que votre traduction babelfish ne fonctionne, en fait, pas? si jamais :-)

    â–º Ah non, merci! J’ai utilisé la procédure recommandée pour le signaler, sinon je remplacerai Babelfish par un autre…

    François

  3. 5 août 2006

    Merci à  vous, c’est toujours un plaisir de vous lire.

  4. 12 août 2006

    Rentrant de vacances, je n’ai pas assisté au soufflé de bougies, ni vu le magnifique gâteau ! Pas sûr que j’arriverai à  me rattraper l’année prochaine (because vacances). Mais le coeur y est : bonne anniversaire et continuez !

    PS : j’abonde dans le sens des caractéristiques de ce qui fait un blog. C’est comme les voitures 4×4, elles disposent de certaines caractéristiques, ce qui n’empêche personne de rouler en cabriolet par ailleurs…

Les commentaires sont fermés