Un Swissroll RSS

Webmix

Commentaire de l'actualité (gaie ou non!) sur terre, au ciel, à gauche, à droite, de Genève, de Londres ou d'ailleurs
News and views (gay or not!) on earth, in heaven, left or right, from Geneva, London or elsewhere

La droite se bat pour les défavorisés

Non, ce n’est pas un lapsus[1]. Lors de la conférence annuelle du parti conservateur britannique, l’autre semaine, David Cameron est parvenu à  se faire ovationner par ses troupes sur l’engagement d’agir pour lutter contre la pauvreté, tout en flétrissant le bilan du gouvernement travailliste. Cet article explique en quoi ce n’est pas seulement (même si c’est aussi) une combinaison d’art oratoire et de triangulation[2] mais la volonté d’une tendance de la droite qui a des racines profondes, des convictions et des idées.

De la même manière, et c’est là  que je veux en venir, il y a ou devrait y avoir une gauche pour l’entreprise[3] ou la sécurité[4]. Voilà  qui nous éloigne des discours sectaires illustrant une gauche fondée sur la haine (envieuse) des riches et une droite méprisante etcraintive à  l’égard des défavorisés, les uns et les autres étant convaincus de la perversité intrinsèque de l’adversaire. Heureusement la démocratie ne fonctionne pas ainsi.

Notes

[1] Bon, la généralisation est un peu provoc'; mon premier titre était « Cette droite qui… ».

[2] En anglais, de manière plus expressive qu’en français, on parle volontiers de political crossdressing.

[3] Rocard: la gauche doit se soucier aussi de la production de richesse et pas seulement de redistribution.

[4] Nécessaire surtout aux défavorisés: les privilégiés, eux, sont en mesure de se débrouiller!