Un Swissroll RSS

Webmix

Commentaire de l'actualité (gaie ou non!) sur terre, au ciel, à gauche, à droite, de Genève, de Londres ou d'ailleurs
News and views (gay or not!) on earth, in heaven, left or right, from Geneva, London or elsewhere

Faire-part

faire-part d'enregistrement du partenariat de François et Peter

COMPLEMENT DE GUILLAUME BARRY DU 27.08.06 A 19H00. Une escapade Genève – Londres est déjà  un plaisir en soi. Que dire quand il s’agit d’y fêter l’enregistrement du partenariat de deux chers amis? Et cela s’est fait avec la simplicité et la sobriété qui les caractérise – l’émotion contenue n’en étant que plus touchante.

Et pourtant, cet événement avait pour moi des résonances qui dépassaient le caractère strictement privé. Son côté sobre et banal est une belle victoire, si on pense au chemin parcouru que ce soit en Suisse ou en Grande-Bretagne (ou en Occident en général). De plus, François Brutsch a été lui-même partie prenante dans la réflexion et la militance pour la reconnaissance civile des couples de même sexe. Dans le cadre de cette militance, je crois savoir que François fait plutôt partie de ceux qui revendiquent la banalisation que la différenciation. Dernière résonance: les attentats islamistes déjoués nous rappelaient que cet Occident qui en son temps a lui aussi criminalisé l’homosexualité, pour des motifs qui ont pu varier, est porteur de valeurs et d’une dynamique d’émancipation qui l’ont fait évoluer (le font évoluer – plus ou moins vite) sur ce point. Certains militants d’un des principaux partis de droite populiste aux Pays-Bas ne s’y sont pas trompés: comme argument de vigilance (euphémisme) à  l’égard des immigrés musulmans, ils invoquent le droit des citoyens à  ne pas être victime d’agressions verbales ou physiques homophobes.

Voilà  ce qui donnait, à  mon sens, une dimension singulière à  la sérénité (je pense au concept de Heiterkeit en allemand) de samedi, non pas dans le sens de l’assombrissement, mais d’un surcroît de profondeur. Dont sont aussi empreintes, par conséquent, les félicitations que je réitère ici aux partenariés.

COMPLEMENT DE FRANCOIS DU 02.09: Une semaine plus tard, nous planons toujours!

Curieux comme une cérémonie suivie d’un déjeuner avec nos familles er nos amis parvient à  représenter véritablement quelque chose, même après 16 ans de couple et 4 ans de vraie vie commune. Nous avons en tout cas été ravis d’avoir écarté tant l’enregistrement à  la sauvette, avec juste deux témoins, que la grande fête impersonnelle, même si le lieu choisi (un restaurant fameux à  Londres pour son atmosphère chaleureuse et son association avec le milieu politique, en particulier travailliste, au nom en forme de clin d’oeil — sans plus!) nous a obligé à  une sélection douloureuse des invités.

Pour l’intérêt des comparatistes, je donne ici quelques détails sur la procédure (par ailleurs décrite sur l’excellent site de la municipalité de Westminster).

Une fois arrêtée la date souhaitable, je me suis rendu en juin au service de l’état civil, dans le Marylebone Old Town Hall, pour faire une réservation. Nous savons par Laurent qu’au Canada ça se passe dans un Palais de justice. En Suisse la cérémonie civile se déroule dans des locaux municipaux. En Grande-Bretagne, on a le choix entre des locaux municipaux et des locaux commerciaux dûment homologués (restaurants, hôtels ou musées). Pour notre part nous tenions à  une salle officielle.

Accord d’association avec l’UE aidant, ma nationalité suisse n’a pas été un problème. La présentation du passeport suffisait alors que chez moi j’aurais dû produire un certificat de naissance (à  obtenir de l’ambassade du Cameroun)…

La deuxième étape a été, en juillet, de nous rendre tous deux à  l’état civil pour formaliser la demande qui prélude à  la publication/affichage. Cela dépasse de loin la durée de la cérémonie!

C’est aussi à  cette occasion que l’on fixe le détail de celle-ci (dont la seule partie obligatoire, avant la signature, est la déclaration solennelle d’absence d’empêchement au mariage ou au partenariat[1]): musique, voire lectures choisies. Pour notre part, nous nous sommes limités à  la proposition de base, renonçant à  élaborer un rituel propre; nous en avons retiré l’échange d’alliances, ainsi qu’un passage choquant nos esprits épris des Lumières où le représentant de l’Etat devait livrer sa recette du bonheur… Au total une cérémonie solennelle mais simple en prélude à  un déjeuner festif.

Cela intéressera surtout ceux qui y étaient où qui les connaissent: ma page perso donne le lien vers l’album photos de la journée qui contient aussi le texte de la cérémonie. Mais comme on trouve de tout sur YouTube, ce film présente l’enregistrement complet d’un autre partenariat civil!

Pour notre part, nous quittons maintenant Istamboul, où nous sommes arrivés jeudi, pour 15 jours de croisière archéologique au large de la côte sud-ouest (Ephèse etc.)! Je vous laisse en bonne compagnie, soyez sages!

Notes

[1] Un pragmatisme responsabilisateur qui explique l’occurrence, dans le monde anglo-saxon, de procès pour bigamie qui sont prévenus, en Suisse ou ailleurs, par un implacable suivi administratif du berceau à  la tombe.

28 commentaires

  1. 26 août 2006

    Que dit-on dans ces circonstances ? Tous mes voeux de bonheur et de prospérité :)

  2. 26 août 2006

    wow ! Félicitations ! Heureux pour vous.

  3. 26 août 2006

    Toutes mes félicitations !

  4. 26 août 2006

    Toutes mes félicitations aux heureux partenaires :-)

    Sur le plan juridique – je sais, on ne se refait pas – quelles sont les règles de reconnaissance qui existent entre les différentes union civiles reconnues en Europe ?

  5. 26 août 2006

    Félicitations! Et heureux civil partnership à  défaut de plus!

  6. 26 août 2006

    Félicitations pour de bon cette fois-ci :)

  7. 26 août 2006

    Toutes mes félicitations et que du bonheur à  tous deux !

  8. 26 août 2006

    Félicitations, joie et bonheur à  vous deux !

  9. Nollipap
    26 août 2006

    Sincères félicitations !

  10. 26 août 2006

    Toutes mes félicitations et mes meilleurs voeux pour l’avenir.

  11. SM
    26 août 2006

    Félicitations ! Mais je constate que les suisses sont à  la hauteur de leur réputation… 4 mois pour reconnaître votre partenariat, c’est lent !

  12. 26 août 2006

    bravo beau coup porté au quotidien ! tous mes voeux

  13. Don
    27 août 2006

    C’est quel pour faire une société de quoi ?

  14. Gauthier
    27 août 2006

    Tous mes voeux accompagnent l’heureux couple!

  15. Merci de vos voeux!

    @GroM (4), SM (11): Je n’ai pas regardé dans le détail, mais je dirais que c’est probablement un bon indicateur de la qualité légistique de savoir si ce genre de précisions (relevant au fond du service après-vente) ont aussi été prévues. La loi britannique le fait (comme la loi suisse approuvée par le peuple en juin 2005 et qui entrera en vigueur le 1.1.07: 18 mois pour préparer les textes d’application, contre 14 au Royaume-Uni; donc j’attends le 1er janvier pour communiquer le document en vue de faire modifier mon état civil de « célibataire » à  « partenaire enregistré »), alors que le Pacs ignore évidemment superbement les régimes étrangers (et n’est lui-même pas susceptible d’être reconnu ailleurs car il est loin d’être équivalent d’un vrai partenariat); et je doute fortement que le mariage à  l’espagnole, étendu à  la va-vite aux gays et lesbiennes, ait adapté simultanément la législation sur le droit international privé…

    @Oli (5): mais il n’existe pas « plus »: le Civil Partnership britannique, le partenariat enregistré suisse ou les autres régimes de partenariat pour les couples de même sexe existant dans la plupart des pays d’Europe sont tout à  fait équivalents au mariage pour les couples hétéros, et pour ma part je ne vois nullement la nécessité d’abolir toute distinction entre les deux types de couples.

  16. 27 août 2006

    ben bravo à  vous deux! :-)

    vous êtes sûrs que ça vaut le coup, fiscalement?

    je déconne!

  17. 27 août 2006

    Pour ce qui est de l’aspect financier on peut faire confiance aux suisses quand même ! ;-) Tous mes voeux de bonheur.

  18. 28 août 2006

    Félicitations ! Et plein de choses chouettes avec du bonheur dedans ! (J’espère que Guillaume vous a fait une charlotte?)

  19. 28 août 2006

    @Pikipoki: Pour me conformer au renforcement des mesures de sécurité dans les aéroports, j’ai apporté les bulles d’un champagne millésimé, les trous d’un emmental vintage (et non pas d’un gruyère) et, bien sûr, les sillons d’un swissroll, gâteau roulé avec dévotion.

  20. 28 août 2006

    Je viens de tomber sur une citation, qui peut être de circonstance ;-) :
    « Félicitations : la politesse de la jalousie. » A.Bierce

  21. 29 août 2006

    Toutes mes félicitations François! J’espère rencontrer ton compagnon un jour mais je crains qu’une conversation entre deux matheux soit ennuyeuse… Encore bravo!

  22. sedax
    29 août 2006

    félicitations à  toi Founy et Peter bien à  vous sedax

  23. 29 août 2006

    @Guillaume Pfiou, superbe tryptique! Il y a donc des gens qui savent (très) bien vivre en Suisse ! Il faudra que je pense à  vous inviter le jour de mon mariage…

  24. Etienne
    29 août 2006

    ennuyeuse pour les autres, bien entendu!

  25. 29 août 2006

    Aux partenaires et désormais partenariés, félicitations itou.

  26. 30 août 2006

    Mes (tardives) félicitations également. Tous mes voeux de bonheur à  vous deux!

  27. 30 août 2006

    Tous mes vœux de bonheur et d’amour (c’est un mariage d’amour au moins, c’est pas pour faire plaisir aux parents ou arrêter de faire jaser les voisins ?)

  28. 2 septembre 2006

    De retour de vacances, le temps de faire le tour de mes blogs favoris, et voilà  que je tombe sur cette bonne nouvelle. Félicitations ! Je vois très bien François dans cette Heiterkeit, ce surcroit de profondeur. Un partenairat sous ce signe, que c’est beau !

Les commentaires sont fermés