Un Swissroll RSS

Webmix

Commentaire de l'actualité (gaie ou non!) sur terre, au ciel, à gauche, à droite, de Genève, de Londres ou d'ailleurs
News and views (gay or not!) on earth, in heaven, left or right, from Geneva, London or elsewhere

Affaire Ilan Halimi

Je ne sais ce qui est le plus sidérant dans la question de la part éventuelle de la judéophobie dans l’enlèvement puis la torture à  mort de Ilan Halimi (voir ce billet sur Carte de presse):

  • le gros scepticisme initial sur le fait que cela ait pu jouer un rôle: inimaginable, n’est-ce pas?
  • la raison donnée par cet enquêteur pour expliquer qu’en effet ce n’est pas de l’antisémitisme: « Ce qui fait agir, ce n’est pas une raison raciale ou religieuse. Dans leur tête, juif égale argent » (Libération)
  • ou le fait qu’on vient demander rien moins qu’au Premier ministre de se prononcer sur la question? Au moins Villepin aura-t-il tiré la leçon des précédents dénis de la réalité de l’antisémitisme en France… Et bien sûr lui et son ministre de la justice se tiennent au courant des dernières péripéties de l’instruction.

COMPLEMENT DU 23.02 à  12h40:

Une excellente analyse d’Annette Lévy-Willard dans Libé: « Les juifs et l’argent, rapprochement nauséeux ».

Toujours aussi agité et hypocrite, Villepin, après l’arrestation du chef du gang, enjoint à  la justice de statuer rapidement.

COMPLEMENT DU 24.02 à  16h:

L’affaire suscite manifestement une émotion exceptionnelle, à  en juger par l’afflux de visiteurs supplémentaires drainés ici ces derniers jours par Google et qui commence seulement de diminuer un peu. Continuez peut-être avec ce billet d’Eric Dupin aujourd’hui.

16 commentaires

  1. 21 février 2006

    Effrayant…

  2. 21 février 2006

    @Aymeric: c’est sympa d’être passé… Et ça me donne l’occasion de découvrir ton blog, que j’inscris au blogroll ;-)

  3. Old labour
    21 février 2006

    La classe politique – y compris le Premier ministre – et les média ne commentent encore cette affaire qu’avec prudence. C’est que sur cette horreur plane le souvenir de la prétendue agression antisémite du RER D, qui n’était en définitive qu’une supercherie. Villepin était alors ministre de l’Intérieur, et il avait dénoncé l’agression sans attendre la moindre vérification; la presse et la télé s’étaient emballés, pour devoir faire piteusement machine arrière peu de temps après. Cette triste histoire a fait beaucoup de mal aux Français d’origine juive, comme on peut le constater aujourd’hui; mais, s’il est important que la justice prenne en compte la piste du crime antisémite, que le monde politique et médiatique prenne (pour une fois) un peu de recul n’est peut-être pas plus mal, non? Il va sans dire que si la piste se confirme, l’actuel silence deviendrait assourdissant.

  4. KND
    21 février 2006

    Pas sûr de trouver le commentaire de l’inspecteur si sidérant, ça me rappelle plutôt la position du sociologue Michel Kokoreff, dans Arrêt sur Images qui critiquait l' »appel contre le racisme anti-blanc » sur le principe que il fallait d’abod lire ces phénomènes sous l’angle de la violence sociale plutôt que comme des gestes communautaristes et donc racistes. J’imagine que c’est aussi le sens de la déclaration de Sarkozy qui était resté étonnament discret jusqu’à  présent.

    Il n’en reste pas moins que dans le cas des « ratonnades » les éléments à  charge n’étaient pas totalement probants (la même émission démontait le discours des journalistes qui n’avaient « pas vraiment vu ») tandis que dans l’affaire du « gang des barbares », les propos des mis en examen, tels qu’ils sont rapportés semblent malheureusement assez clairs. Par contre, j’imagine que c’est le fait que certaines des victimes ne fussent pas juives qui en font un circonstance aggravante plutôt que le principal chef d’inculpation.

  5. carolus
    22 février 2006

    Qu’on lui trouve des causes sociales ou qu’on l’explique tout simplement par l’absence d’intelligence des membres du gang en question (faut certainement pas être très futé pour se placer sous les ordres d’un gars s’autoproclamant « Brain of the Barbarians »!), l’antisémitisme était présent dans cette affaire. Si Juif=argent n’est pas une pensée antisémite, disons aussi que noirs=odeurs n’est pas raciste! Les « causes » sociales sous-jacentes n’enlèvent rien à  la qualification de ce mode de pensée. Ce que je trouve abusif, dans la réaction du CRIF, c’est que ce gang a fait de nombreuses tentatives d’enlèvement et,à  ma connaissance, il ne s’agissait pas du tout exclusivement de Juifs (corrigez-moi si je me trompe). Plus qu’une recrudescence de l’antisémitisme, c’est de folie et de haine sociale qu’il s’agit. J’ai du mal à  envisager qu’on pourrait condamner les protagonistes de l’affaire à  l’HP. Une telle barbarie mérite le goulag. Je sais, humanisme etc., mais je crois pas qu’on puisse être « récupérable » quand on est capable de cela. La prison ne répare rien. J’exagère mais j’ai rarement été aussi secoué par un « fait divers »…

  6. chris
    22 février 2006

    Et comme d’habitude, cette volonté obsessionnelle de « minimiser »… pour ne pas « mettre de l’huile sur le feux » dans les « quartiers » comme ils disent.

    Alors, on nie, on relativise, on minimise, on rabiaute, on commente avec des circonvolutions, on tourne autour du pot, on noie le poisson etc…

    Tout cela est la preuve de la terreur qu’éprouve nos gouvernants. Et de leur lâcheté infinie.

  7. mickael - Paris
    23 février 2006

    Que chacun pense et fasse ce qu’il veut…

    Malheureusement, cela ne ramènera pas Ilan, et n’amoindrira pas non plus les innommables souffrances qu’il a dû endurer à  vif, attaché, battu, nu, affamé, brûlé, sans pouvoir s’enfuir, dans le noir, la barbarie, la solitude, la faim, la douleur, et le désespoir.

    Que la France de 2006, l’Education nationale, les rues d’un Paris que nous traversons chaque jour, du Boulevard Voltaire à  la porte d’Italie et à  Bagneux, aient pu engendrer parmi nous des légions de barbares, dont ces jeunes fous, issus pourtant de familles souvent nombreuses, sortant de nos écoles, habitant des immeubles proprets de banlieue, avec leurs petites copines, et qui à  plus de 15 et durant plus de 24 jours et autant de nuits d’horreur, ont martyrisé et massacré Ilan… « parce qu’un sale juif, ça a de l’argent »… c’est malheureusement irréparable.

    Ils l’ont battu à  mort, l’ont laissé constamment nu, un sac sur la tête, ne l’ont pas alimenté pendant plus de trois semaines, lui ont fait subir les pires sévices, l’ont tailladé au couteau et au cutter en de multiples endroits jour et nuit, ses proches -confirmés par certains journaux de référence- rapportent qu’il aurait subi des mutilations, et pour finir, ont abîmé son corps en le brûlant à  vif en l’aspergeant d’essence (certains journaux disent du white spirit… nuance) avant d’y mettre le feu ; attaché et vivant. Puis plus tard, ils l’ont balancé par dessus une barrière métallique le long d’une voie ferrée sinistre, bailloné, les yeux bandés, et les mains menottées, nu dans le froid, avec ce qui lui restait de vie, et de souffrances.

    Combien d’autres horreurs lui ont-ils infligé sans que personne n’ait pu l’entendre gémir ni lui prêter secours ? Combien de cris étouffés, d’hurlements intérieurs…

    J’ai mal au ventre depuis une semaine ; une véritable douleur physique, intense. Je ne peux pas manger, parler, travailler, dormir, me réveiller… sans penser aux souffrances d’Ilan et à  ce qu’il a dû endurer… à  un quart d’heure de chez nous, pendant trois semaines, sans que nous n’ayons rien pu faire pour le sauver, parce que ne savions pas… ce qui peut se passer dans nos rues, à  Paris, en France, en 2006. Cela fait une semaine que tous les hommes et les femmes normalement constitués, qui ont un coeur et un corps, souffrent de ce drame affreux ; une semaine. Et Ilan, lui, a dégusté 24 jours, et autant de nuits ; sans répit ; jusqu’à  ce qu’il en meurt.

    Là  d’où je suis né, c’est à  dire dans nos rues de Paris, nous connaissons tous des Ilan Halimi. Ilan, c’est moi il y a peu ; c’est mon petit cousin, c’est mes amis, c’est une partie de ma vie, de mon corps. Je ne peux pas supporter ce qui s’est passé, et ce trou du cimetière de Pantin, où on a bien dû lui faire une place (à  quelques dizaines de mètres de mon frère, et d’un autre ami, Sébastien Sellam, dit « DJ LAM C » car il était un DJ prometteur, un fils adoré par sa mère, bon, gentil, généreux avec tous, et sauvagement assassiné il y a quinze mois à  23 ans dans l’escalier de son immeuble de la rue Louis Blanc, dans notre arrondissement de Paris à  Colonel Fabien, par un ami d’enfance maghrébin musulman, qui ne supportait pas sa réussite à  lui, le petit juif de 23 ans qui l’amenait pourtant avec lui en boîte, lui donnait de l’argent… alors il l’a égorgé avec une fourchette dans le cou… en bas de chez nous).

    Le crime d’Ilan ? il était beau gosse, travaillait à  23 ans pour soutenir sa famille et économiser un peu d’argent, et il aimait les filles… surtout celle qui est venue lui dire un soir qu’il était trop craquant, qu’elle était tombée raide dingue, et qui a tout fait pour obtenir un rencart… Qui n’y serait pas allé ? à  23 ans ? Je le dis, Ilan halimi, c’est moi, c’est ma famille, mes amis… et tous les êtres humains normalement constitués.

    Et Ilan était juif ; ces barbares y ont vu un trophée, là  où il y avait un interdit imprescriptible de massacrer le divin, d’enlever la vie. Ils l’ont bien vu, ce beau garçon adorable aimé des siens, qui avait dû soigner son look ce soir là  pour faire plaisir à  sa copine, avec un ticket de métro en poche, un peu d’argent économisé, son téléphone portable, son corps, et puis sa vie ; alors ils lui ont tout pris.

    Je n’ai aucun recul sur ce crime horrible ; je suis trop choqué. C’est lui qui est mort. Atrocement. Et nous sommes tous chacun à  notre façon horriblement torturés d’impuissance. Et le temps passe ; 8 jours, une éternité ; j’en ai assez ; j’ai envie d’oublier, de me dire que c’est un mauvais cauchemar. Mais Ilan a souffert 24 jours et autant de nuits. Son corps massacré, ses cris étouffés, sa vie arrachée, sont une larme permanente dans le fond de nos yeux rougis, une ride définitive au coin de nos visages meurtris.

    Puisse notre mobilisation à  tous apporter à  sa mère, à  son père, et à  ses deux soeurs, à  sa famille et à  ses proches qui l’aiment, le peu de réconfort que nous n’arrivons pas à  trouver pour nous mêmes, pour les conditions de la perte de leur unique garçon chéri. Puissent notre présence et notre émotion collective, à  défaut de le soulager un peu, accompagner le déchirement du départ de l’âme martyrisée d’Ilan, et si un au-delà  existe, réconforter sa solitude.

    Alors je dis moi, que quelle qu’en soit la façon, dans la rue, ou chez soi, par cent mille ou même seul, se mobiliser pour Ilan, c’est peut-être utile.

    Mickael – Paris.

  8. arnaud
    23 février 2006

    Très émouvant ton témoignage Mickael, Tous est dit dans ces quelques lignes, la sympathie est bien tout ce qui nous reste dans ces moments. Sachons en tirer les enseignements et gardons les yeux bien ouvert sur notre réalité. Cordialement

  9. Banlieuzard
    23 février 2006

    Je vien de Bagneux et je n’ en reviens toujours pas que des jeunes ont pu faire sa a un humains Je n imagine pa ce qu il a du enduré le pauvre au jour d aujourd’hui j’espere que justice sera faite Mais il ne faut pas mettre tout le monde dans le meme sac c’est pas tout les jeune banlieuzard qui sont coupable il ne faut pas croire que Bagneux et une ville de fou . encore un fois une fin triste mais il ne faut pas se focalisé sur la cause d’antisémitisme sa aurai pu arrivé a un chrétien comme a un musulman, un protestant ou meme un atté . je suis desolé pour la famille d ILAN toute mes condoléance je veux juste ajjouté que quoi qu’il arrive on se retrouvera tous au mem endroit a la fin du mionde dans une tombe .

  10. balnéolais
    23 février 2006

    J’espere que justice sera faite maintenant que le chef des barbares a été arreté .

  11. bgx
    23 février 2006

    Stop vous ne pensez pas qu’il y’a assez de haine dans le monde , en parlant d’antisémitisme vous aggrevé la situation de cette triste affaire . Vous savez dans le monde i arrive beaucoup de meurtre de crime seulement pour l’argent je pense que si on serait vraiment libre et egaux en droit tout cela ne serait pas arrivé. A votre avis pourquoi des jeunes issus de banlieu ont commis cette acte immonde, et pourquoi ce n’était pas des enfants de riche ? tout simplement parce qu’il devait en avoir marre de trimer pour pouvoir avoir de l’argent etre considéré comme des moins que rien si on ouvrai les meme portes a tout le monde tout serai plus simple . Au lieu de les appelé les RACAILLE VOYOU DELINQUANT ou autre si on les appelé tout simplement des jeunes enfants francais si on pouvais ne pas les juger par rappor a leur origine ou celle de leur parents ou les juger de leur lieu de vie leur religions on n en serai pas la . Voila pourquoi l’etre humains est imparfait l’etre humains se croit intelligent par rapport au animaux mais ce qu’il ne savent pas c’est qu’il sont encore plus betes que le singe . je suis vraiment desolé pour ce qui est arrivé a Ilan. Et je veux dire a tout les gens qui liront ce texte que nous enfants d’immigré somme pa des monstre INCHALLAH que cela n’arrive plus ou quer se soit et a qui que se soit . Que Dieu nous preserve du mal

  12. 23 février 2006

    Je ne suis pas trop sûr de ce que ça peut signifier, mais les 3 commentaires précédents, Nos 9 à  11, émanent de la même connexion IP continue entre 18h10 et 18h47 (et les auteurs n’ont communiqué aucune adresse électronique, qui ne serait de toute façon pas affichée, contrairement à  Mickael-Paris en No 7 par exemple).

    Les commentaires du blog ne sont pas un simple forum sur lequel on jette un avis. Merci de laisser des messages qui entretiennent une conversation, avec l’auteur du billet ou les autres commentateurs.

  13. dylan
    24 février 2006

    Reponse a bgx:

    Je voulais juste reagir a ton commentaire totalement faux et idiot,j’ai bien dit idiot voir inutile,il n’y a pas un brin de verité dans ce que tu dis et ca me revolte qu’on ait pu publier ton texte.Tu dédramatises le fait que ces sales barbares aient mis nus,enchainés,les yeux bandés,ce pauvre ilan,decoupé dans sa chair au couteau,au cutter,chaque partie de son corps,lui avoir ecrasé une cigrette sur son front sous pretexte qu’il etait juif,lui avoir coupé l’oreille,les doigts,et lui avoir crevé les yeux,l’aspergeant sur ses plaies du white spirit,en lui brulant le sex au chalumeau,et en lui faisant pour finir boire de l’acide sulfurique,et bien moije te dis mon gars que je dedrmatise le fait que ces gens de banlieux galerent pour trouver du travail etc….parce que il faut arreter d’etre hypocrites,ces gens la ne veulent pas travailler parce qu’en vendant des barretes de chites ils se font 2000 a 3000euros par jour,et vu leur facon de parler,de ne respecter qu’eux meme et leur petit profit,je comprends pk personnes ne veut les employer,je fais une generalité meme si je suis plus que conscient qu’il y a du bon aussi chez certaines personnes de banlieux,il faut que tu saches qu’il y a une grosse communauté juives a garges les gonnesses et surtout a sarcelles qui sont des banlieux sensibles et pourtant ca nous empechent pas de travailler parce que quand on veut on peut,alors moi je te dirai que je ne cautionne pas ce genre de personnes qui disent qu’ils sont des exclus de la societe,ils ne veulent pour la plus part,pas se lever a 5h voir 6h du matin pour aller travailler et gagner 1500euros par mois,arretons cette hypocrisie nationale et cette desinformation,y’en a marre alors saches que tes propos m’on choqué et que franchement si c’etait toi qui aurait ete la place de ce pauvre ilan halimi tu aurais pensé autrement.Je ne te dis pas en revoir

  14. Celine
    24 février 2006

    Je suis completement d’accord avec Dylan. Rien, absolument rien ne peut justifier, expliquer un tel comportement et des actes aussi monstrueux. Ce pauvre Ilan, paix à  son âme, est la victime de ce qu’il y a de plus odieux sur terre. La barbarie de personnes qui se rapprochent davantage des animaux que des hommes et des femmes. Ce n’est malheureusement pas la premiere fois, et cela n’a pas grand chose à  voir avec la situation sociale du pays, meme si j’en conviens, la ghettoisation et le racisme sont parfois tres douloureux pour de nombreuses personnes. Mais ce n’est pas parce que l’on est au chomage, ou qu’il y a la guerre à  Gaza, ou que simplement on prétend qu' »un juif, ça a de l’argent », que l’on doit tuer. Meme pas tuer, torturer. Aucune excuse, et comme dit Dylan, de se lever le matin pour aller faire les marchés et vendre des tomates, c’est tout de meme moins rentable que vendre de la drogue ou de monter des reseaux de prostitution. Et pourtant certains ont fait ce choix-là , je leur souhaite qu’une seule chose, c’est qu’ils le paient très cher….

  15. 26 février 2006

    A propos de l’antisémitisme comme mobile du crime

    Traditionnellement, dit-on, le droit pénal est indifférent au mobile. En d’autres termes, le mobile du délinquant n’a pas d’incidence sur la déclaration de culpabilité : on ne peut pas échapper à  sa culpabilité parce qu’on avait un mobile juste….

  16. Léa
    27 février 2006

    Bonjour à  tous, je souhaite à  nouveau présenter mon soutien à  la famille et aux proches d’Ilan. Je constate que dans notre communauté la solidarité est bien présente et que malheureusement les autres communautés n’ont pas été solidaires. Quand des crimes ont été commis sur de jeunes musulmans, nous sommes tous descendus dans la rue, comme par exemple cette jeune arabe brulée vive dans une poubelle pour avoir mis une mini-jupe. C’était une jeune de banlieue n’est ce pas, et pourtant ce sont les mêmes qui ont commis ces crimes. Ils avaient quel problème ce jour-là  ? Le chômage ? La galère ? Il faut arrêter. Mes parents ont immigrés de Tunisie il y a presque 40 ans, ils sont juifs, et sont arrivés en France sans rien. Ils ont travaillé, et avec un peu d’ambition, il faut un peu d’ambition pour accepter de se lever tous les matins pour élever ses enfants et aller travailler, et bien avec un peu d’ambition ils s’en sont sorti. Ma mère est issue d’une famile modeste de 14 enfants qui jouaient sur les terrains vagues de Belleville, sur les 14 enfants et je ne compte pas leurs enfants, aucun n’a jamais vendu de drogue, ni voler, ni tuer, ni jalouser quiconque. 14 enfants qui ont tous fait des études, reçu une éducation religieuse puisque leur père était rabbin, reçu de l’instruction, et oui c’est important aussi de s’instruire, et qui aujourd’hui se sont intégrés au mode de vie français. Si toutes ces familles d’immigrés ont quitté leur pays c’est bien parce que c’est pire là  d’où ils viennent, alors il faut arrêter de vouloir faire croire qu’ici ils ont une vie horrible, dans ce cas qu’ils retournent dans leur pays d’origine, et qu’ils crient leur rage et leur haine à  des gouvernements totalitaires, où bien qu’ils imposent donc le voile dans les pays musulmans où il est interdit n’est ce pas ? J’en ai assez de cette langue de bois, et ce n’est pas en trouvant un bouc émissaire que ces jeunes de banlieue résoudront leurs problèmes, ils sont juste paresseux, sans ambition, et surtout n’ont pas été éduqués. Ici, si l’on n’élève pas ses enfants personne ne le fera, inutile de compter sur le voisin ou l’école. Et si les parents de ces jeunes prenaient leurs responsabilités, si les pères ne passaient par leur temps dans les cafés, s’ils n’abandonnaient pas leurs enfants et leur femme systématiquement laissant des mères célibataires démunies, peut-être ces enfants recevraient-ils une éducation valable. Aujourd’hui dans les banlieues les parents ont peur de leur propres enfants, mais qu’est ce que c’est que cette éducation Pourraient-ils se comporter ainsi en Algérie ou dans tout autre pays arabe ou africain où ils ne se permettraient pas le millième de ce qu’ils font ici ? Ces gens là  donnent raison à  l’extrême droite, alors que des communautés ont passé des années à  prouver que les immigrés pouvaient s’intégrer. C’est inadmissible. Et en plus il faudrait avoir de la peine pour eux, alors que ces jeunes ne mesurent même pas la peine d’une mère, la douleur d’un enfant torturé à  mort dans l’humiliation, sous le regard de 17 spectateurs complices ? Et la Palestine ? Et bien apprenez vous les jeunes de banlieue que la Palestine est le pays le plus aidé au monde, y compris par les américains. Si seulement vous vous interressiez à  autre chose qu’à  la fumette et à  comment vous allez bailloner vos soeurs vous le sauriez. Aujourd’hui je me sens plus juive que jamais, et sachez que tout sentiment humaniste a disparu de ma conscience. Aujourd’hui je me permet de le penser : pas de pitié pour les barbares, les sauvages, pas de compassion.

Les commentaires sont fermés