Un Swissroll RSS

Webmix

Commentaire de l'actualité (gaie ou non!) sur terre, au ciel, à gauche, à droite, de Genève, de Londres ou d'ailleurs
News and views (gay or not!) on earth, in heaven, left or right, from Geneva, London or elsewhere

Premiers pas avec Adam

La tablette de Notion Ink tient ses promesses, et ce n’est qu’un début!

Complément du dimanche 13 à  13h35: ajouté 34 photos dans l’album!

Je l’ai reçu jeudi passé, mais ce n’est vraiment que depuis hier que je peux consacrer à  Adam l’essentiel de mon temps. Et je sais d’expérience combien l’apprentissage d’un outil novateur est chronophage. J’y vais tranquillement, sans brûler les étapes: comme naguère pour le OLPC XO, l’ordinateur pédagogique destiné aux enfants, particulièrement dans le tiers-monde, je préfère me familiariser avec la bête telle qu’elle a été conçue par ses créateurs plutôt que de tout de suite la bidouiller et la « gonfler » comme le font les hackers et autres bricoleurs depuis leur premier cyclomoteur[1]. D’autant plus qu’Adam est encore en développement[2]! Il y a déjà  eu trois mises à  jour en ligne[3], Genesis, le marché des contenus et des applications tirant spécifiquement parti du potentiel de Adam n’est pas encore ouvert; Honeycomb, la nouvelle version d’Android, arrive bientôt. Je me suis limité à  ce qui est facile et indispensable, soit télécharger Flash, Skype et quelques autres applications[4].

Quelques notes, donc, tout en étant conscient de la difficulté: ce sera probablement incompréhensible à  certains tout en n’entrant pas suffisamment dans les détails pour d’autres! Je ne propose malheureusement que peu de photos: je n’ai pas encore trouvé comment rendre visible l’écran sans reflet de flash et épouvantables traces grasses de doigts qui, dans la réalité, ne se voient que lorsque l’écran est éteint. Voir aussi l’album de 37 photos, avec légendes didactiques!

Adam est impressionnant, et pas seulement par ses fonctionnalités et ses performances. Il est plus grand, plus épais, plus lourd (850g, que je compare au 1,4kg du XO) que je m’y attendais, mais cela a aussi quelque chose de très rassurant. Cela me conduit à  réévaluer mon attente: je vois mieux maintenant une vraie complémentarité avec le téléphone portable[5]. Je persiste à  croire que la tablette peut rendre inutile le laptop de bureau, mais je n’en suis pas encore là . Je ne dispose pour le moment que du modèle de base à  375$ (+50$ pour la livraison), avec écran LCD et Wifi (sans 3G)[6], mais franchement je pourrais m’en contenter, à  part peut-être pour l’utiliser comme E-reader.

Dans les choses très réussies, il y a le format 16:9 de l’écran (qui offre une vraie alternative entre le mode paysage et le mode portrait), le clavier de Notion Ink, infiniment supérieur au clavier Android standard[7] et Eden, l’interface utilisateur d’Adam qui offre un mode dans lequel les applications se présentent comme une liasse de feuilles: on peut survoler rapidement toute la liasse, avoir à  l’écran trois feuilles qui présentent chacune un contenu simplifié mais dynamique de l’application (p.ex. la liste des courriels, et en cliquant le contenu de l’un d’eux); chaque application peut aussi évidemment être développée en mode complet, plein écran, mais celles sur lesquelles Notion Ink a particulièrement travaillé (le mail, le gestionnaire de fichiers) présentent aussi un mode intermédiaire dans lequel le contenu de l’application se développe d’une feuille vers une deuxième puis celle-ci vers une troisième (p. ex. 1.les différentes mémoires disponibles 2. en cliquant sur une clé USB, ses répertoires 3. En cliquant sur un répertoire, ses fichiers).

Adam et XO

Bien sûr ce sont deux produits très différents. Mais le prochain XO sera une tablette sous Android… Il y a des éléments du XO dont Notion Ink les autres fabricants de tablettes devraient s’inspirer: non seulement l’écran Pixel Qi (incorporé dans une variante d’Adam) qui représente une économie d’énergie massive et permet de lire en plein soleil, mais des choses carrément triviales mais géniales, comme la poignée incorporée, ou les bords arrondis qui ne font pas mal aux mains ou aux cuisses… Oserai-je dire aussi que la pureté minimaliste de l’interface utilisateur Sugar (XO) me semble supérieure à  celle d’Eden (Adam)?

Usages d’Adam

Personnellement j’identifie au moins cinq usage d’Adam:

  • En déplacement: c’est vraiment un outil complet et confortable, qui peut-être connecté en permanence à  l’Internet (même sans le 3G, ai-je découvert: dans l’Eurostar ce week-end, j’ai connecté Adam en utilisant le 3G de mon téléphone portable, à  partir duquel je peux créer un hotspot WiFi…). L’étui Targus de base que j’ai acheté le jour où j’ai reçu la tablette[8] n’est certainement pas définitif, et il y a d’autres accessoires à  prévoir tels qu’écouteur et support.
  • Pour le bureau: tel quel ou avec un clavier+souris externe, Adam comporte notamment une suite QuickOffice que je n’ai pas encore fini d’explorer mais qui est plus que complète, et un logiciel de traitement d’image innovateur, Canvas, qui fusionne admirablement l’outil de dessin et l’outil photo.
  • Pour le sexe: je ne développerai pas, mais la taille de l’écran, la portabilité, l’accès aux ressources du web ou à  toute vidéo sur une clé USB, le chat, la caméra qui pivote sur un axe de 185° sont sans comparaison avec ce qu’offre un ordinateur de bureau ou un téléphone portable… Prévoir des Kleenex ;-)
  • A la cuisine ou ailleurs: TV, radio, web vous suivent partout.
  • Au séjour: Adam dispose d’une prise HDMI pour projeter son contenu sur grand écran!

Accessoires

J’y ai fait allusion: contrairement au XO, Adam ne peut pas être jeté tel quel dans un sac, il a besoin d’un étui, voire d’une sacoche pouvant aussi contenir quelques accessoires. Je verrais bien un étui permanent, avec un couvercle faisant socle / trépied[9] mais surtout arrondissant les tranches de la tablette (tout en laissant l’accès aux multiples boutons et prises), avec une poignée et une sangle pour l’épaule… Complément de 23h55:Bon, je tombe sur cet intéressant projet (sympathique que le nom reste dans la référence biblique, même si le choix de Goliath est paradoxal: après tout, il a été vaincu…).

Je viens par ailleurs de commander un trépied tous usages qui m’a en même temps fait découvrir une nouvelle facette du potentiel inouï du web: la création en ligne, et le crowdfinancing pour le pré-financement de tout projet ou entreprise au travers du site Kickstarter

Billet précédent << ADAM

Notes

[1] Bon, métaphore qui ne parle probablement qu’au public d’âge mûr…

[2] L’an dernier, je pensais naïvement qu’Adam serait à  l’informatique ce que la Swatch a été à  l’horlogerie: un saut permettant une révolution immédiate et une diffusion massive. En réalité il faut vraiment comparer avec Apple avant le Mac, ou peut-être le premier téléphone portable Android, le G1, galop d’essai avant que Google n’assume le Nexus One puis qu’Android devienne ce qu’il est… Notion Ink fera bien d’autres produits qu’une tablette, et après Adam 1 il y aura certainement un Adam 2.

[3] Et là  je ne regrette pas d’être parmi les derniers de la première pré-commande à  être livré, après que d’autres ont essuyé les plâtres!

[4] Il y a probablement d’autres possibilités, mais ce site est destiné spécifiquement aux possesseurs d’un Adam — ce n’est que l’une des initiatives nées de la très dynamique communauté virtuelle qui s’est développée autour de Notion Ink au travers de forums et de blogs.

[5] De préférence Android, évidemment! Moi j’ai un HTC Desire.

[6] Je recevrai plus tard le modèle haut de gamme que j’ai pu commander ultérieurement (549$+50$): écran Pixel Qi, WiFi et 3G (avec une carte SIM de n’importe quel opérateur). Le modèle optimal est probablement le Pixel Qi avec WiFi seulement, 499$+50$.

[7] Même si, contrairement au clavier Android, je n’ai pas encore trouvé comment faire les lettres accentuées et autre ç avec le clavier NI — mais je peux en tout temps passer de l’un à  l’autre.

[8] En même temps qu’une carte microSD et un câble de connexion entre PC et tablette — encore que je n’en ai pas encore eu l’usage!

[9] Le côté arrondi du Adam offre une prise confortable et est une réussite esthétique qui évite au moins à  Adam, conçu parallèlement et présenté avant le premier iPad d’Apple, d’être pris pour un clone de celui-ci, mais l’angle de 4° n’est guère suffisant à  l’usage.

3 commentaires

  1. 10 mars 2011

    Cher ami, pour les photos, débranche le flash! Je fais partie de ceux qui, bien qu’ayant étudié le sanscrit à  l’Uni de Genève il y a plus d’une cinquantaine d’années, ne comprennent rien à  ton… hindi technique. à€ part cela, je m’attendais à  l’exultation du coryphée. Ton commentaire est plutôt retenu. Je suis navré pour toi si tu es déçu. Ou est-ce ton style brit?

  2. MeraNaamJoker
    10 mars 2011

    Are you in Switzerland or France? Which Adam you ordered? If Switzerland, how much customs you paid?

  3. @André: ah non, pas déçu du tout, bien au contraire! Mais ce n’est pas une passion brève, plutôt une histoire qui s’approfondit dans la durée et qui n’exclut nullement la lucidité… ;-) Et merci du tuyau, un flash peut se débrancher? C’est que moi je ne suis pas un  »geek »…

    @MeraNaamJoker: I received my Adam at my London home rather than my Geneva home. No VAT, no custom duties here. But please reply to the message(s) I tried to send to you on NotionAddicts

Les commentaires sont fermés