Un Swissroll RSS

Webmix

Commentaire de l'actualité (gaie ou non!) sur terre, au ciel, à gauche, à droite, de Genève, de Londres ou d'ailleurs
News and views (gay or not!) on earth, in heaven, left or right, from Geneva, London or elsewhere

Des nouvelles du XO

Ce n’est pas un tagamochi, mais presque: mon nouvel ordinateur continue de prendre une place considérable dans ma vie, entre découverte de la machine, participation à  un groupe/réseau/communauté de plus, ou même plusieurs (les enthousiastes de l’opération One Laptop Per Child OLPC pour les enfants du tiers-monde, les fiers possesseurs de XO, voire, mais je tente de m’en préserver, les bidouilleurs de Linux) et prosélytisme en mode overdrive: sur Domaine Public, lire Piaget, Illich et JJSS dans un laptop design à  200 F, que j’ai également traduit en € pour AgoraVox[1].

Mais regardez seulement cette vidéo québecoise (trouvée ici), qui a déjà  un an et présente le XO dans ses caractéristiques techniques si remarquables (on voit même l’intérieur) comme dans ses fonctionnalités révolutionnaires (le réseau automatique entre ordinateurs voisins, la brillante interface Sugar) et son parti pédagogique (c’est l’un des concepteurs de la suite logicielle musicale qui parle):

COMPLEMENT DU VENDREDI 11 EN FIN DE SOIREE: Participé cette après-midi à  une java d’enfer (si je peux proposer cette traduction hardie pour mesh network…) entre XOs à  Londres. J’ai ainsi appris qu’en anglais ça se prononce Exo et non Kso (ce qui me semble une erreur dans la mesure ou xo signifie, paraît-il, yak en tibétain, ce qui paraît tout à  fait approprié: une sympathique bête de trait — souvenir de Scrabble de mon cher et tendre, malheureusement trop beau pour être vrai: c’est zho, zo ou dso)! C’était à  l’occasion d’un salon informatique et éducation, sur un stand promouvant les logiciels en source ouverte. Nous avons donc pratiqué ce réseau de pairs qui s’établit automatiquement entre XOs voisins. Et puis je me suis retrouvé à  jouer le bonimenteur…

Aesus EEE

En rentrant j’ai trouvé le commentaire de Stéphane, ci-dessous… Qui est d’autant plus cocasse qu’à  mon programme il y avait justement de tâter aussi du Asus Eee, en vente ici depuis novembre dernier sous le nom de miniBook (en France dès fin janvier, sans doute très bientôt avec le clavier suisse aussi). Pas de doute: il est splendide! Je suis content de ne pas l’avoir vu plus tôt, je n’aurais pas pu résister (mais les deux objets ne titillent pas les mêmes régions du cerveau… et du reste, si je puis dire). Les deux bestioles sont parentes (petites merveilles sous Linux), et en même temps il n’y a pas à  comparer l’outil éducatif écologique et indestructible, bourré d’innovations de qualité, et l’objet mode low cost, qui va faire un malheur dans les sacs à  main, les cafés et les amphis: une copie démarquée de Vaio subnotebook à  plus de 2’000 CHF, pour quelque 500 CHF… Si je m’y risque quand même: le vélo militaire et le city bike, ou le Solex et le scooter. J’ai pris la photo avec la caméra du XO, bien sûr (exercice pédagogique développant les sens de la coordination, et comme vous voyez dans mon cas ça laisse à  désirer!).

Notes

[1] Qui en a cependant quelque peu déformé l’esprit en adoptant une présentation laissant espérer un banc d’essai en bonne et due forme qui n’est pas mon rayon.

5 commentaires

  1. 10 janvier 2008

    Tu l’amenes a la prochaine RdB de Londres ? Ca donne envie (moi qui fait beaucoup d’Internet…)

  2. 10 janvier 2008

    Bien sûr! :-)

  3. Matthieu
    10 janvier 2008

    Est-il encore possible de s’en procurer depuis la fin du give 1 get 1 ?

  4. 10 janvier 2008

    @Matthieu: Pas pour le moment (à  part sur Ebay). Mais il est question d’autres opérations G1G1: on parle du Royaume-Uni, de l’Italie…

  5. Steph
    11 janvier 2008

    Sacré François! Il faut bien être calviniste genevois, hollandais ou écossais pour avoir déniché avant tous les autres un pc à  100 balles! Moi j’attendrai l’ultra mini PC qui tourne aussi sur linux. Amitiés, Stéphane

Les commentaires sont fermés